La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Ces paysans qui nous nourrisent

Ces paysans qui nous nourrisent

Ces paysans qui nous nourrissent

Texte, croquis et aquarelles : Christine Flament
Editions : Des ronds dans l’O

 
Une plongée dans l’univers impitoyable de l’agriculture française actuelle. Une œuvre aussi émouvante qu’instructive car, loin des clichés, Christine Flament décrit simplement ce qu’elle a vu et entendu.
 

En ce 21 février, le Morvan semble encore endormi. Dans les montagnes,  on découvre la ferme à l’ancienne de Philippe, éleveur de canards. On a également le premier choc. Oubliez les canards d’Étienne Chatiliez et du Bonheur est dans le pré, ceux de Philippe sont parqués dans des paniers de plastique gris. Mais Philippe est polyvalent : les après-midis,  il les passe dans son laboratoire à cuisiner foies gras, rillettes et autres cassoulets,  qu’il vend sur le marché d’Autun,  les mercredis et
samedis. Ce n’est qu’ainsi qu’il peut gagner sa vie. Le 4 mai, changement de décor mais le ciel est toujours désespérément gris. Dans la région de Bailleul, dans le Nord, Olivier fait pousser des légumes mais sa spécialité, ce sont les fraises, et là, stupeur, elles sont plantées dans des bacs de terreau fixés sur des rails suspendus en l’air. Culture hors-sol, non, jardins suspendus. « C’est mieux ainsi car les plants sont protégés des maladies présentes dans un sol trop froid ». Olivier n'est pas bio mais il n’utilise ni insecticide ni pesticides et vend sa production en vente directe. La fraise, c’est également la spécialité de Pascal sauf que lui, il les cultive en Auvergne. À peine arrivé, ce qui surprend, ce sont les vêtements de l’agriculteur : tenue de spationaute, protège oreille et masque à gaz. Pour le décor, pas de différence avec le Nord mais beaucoup de traitements de toutes sortes et une vente à la grande distribution.
 
Des rencontres comme celles-ci, Christine Flament en a fait beaucoup. Bénéficiant d’une résidence d’artiste, elle a sillonné nos campagnes pendant 5 mois à la rencontre de Ces paysans qui nous nourrissent. Tous ont ouvert leurs portes et leur cœur à la dessinatrice qui n’a pas hésité à les croquer à l’aquarelle. Le résultat est saisissant ! Fini le manichéisme !  Terminé le cliché du journal télévisé de 13h ! On découvre toutes les facettes du monde agricole. Qu’il soit productiviste, bio, en biodynamie ou favorable à culture de conservation, Christine Flament les décrit, les raconte mais ne les juge pas. À peine si elle joue, à quelques reprises, sur la définition de mot pour évoquer certains de ses doutes. Pour parfaire cette plongée dans le monde agricole ; chaque exploitation, chaque paysan est mis en image. Si on découvre des croquis qu’on devine réalisé au stylo Bic, ce sont surtout les superbes aquarelles qui marquent l’esprit. Et une nouvelle fois, jamais la dessinatrice ne laisse trahir ses émotions. Les stabulations ultramodernes sont aussi belles que les jardins suspendus de fraises bios ou les bergeries-laiteries artisanales.
 
Au final, Christine Flament nous livre une magnifique photographie du monde agricole français actuel. Loin de prendre partie, elle nous décrit cet univers dans toute la complexité. Un livre à mettre sur toutes les tables de chevet.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 1946

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Robur le conquérant
Voir la fiche produit
Néris le hérisson découvre l'anglais
Voir la fiche produit
69 GAINSBOURG EDITION COLLECTOR
Voir la fiche produit
Brezza Fine Bulle
Voir la fiche produit
oki
MAGICIAN Flesh Of God
Retourner en haut de page