La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Mémoires d'un ouvrier

Mémoires d'un ouvrier

Scénario et dessin : Bruno Loth
D’après les mémoires de son père Jacques Loth
Editions : La boite à bulles

 
 
L’histoire vraie d’un ouvrier dans les années 30 et 40. Une plongée dans le monde ouvrier du Front Populaire à la fin de la seconde guerre mondiale.
Un récit bouleversant et intéressant d’une France ouvrière qui n’existe presque plus.
 
A Bordeaux, en mars 1935, la vie est douce. C’est à cette époque que Jacques décide de tout changer : il plaque l’école supérieure pour rentrer apprenti dans les chantiers maritimes du sud ouest. Il est initié aux différents secteurs, au bruit assourdissant, aux consignes de sécurité mais aussi à l’alcoolisme qui y règne. Il découvre également les conditions des « arpettes » : les brimades, les bizutages et les moqueries. Comme il est plus âgé, Jacques refuse d’y participer et il finit par se faire une place dans l’entreprise.
Puis arrive le mois de mai 1936 et la victoire du Front Populaire. En tant qu’apprenti, Jacques n’a pas le droit de manifester. Cela ne l’empêche pas de décrire les occupations d’usines, la joie et la bonne humeur des ouvriers. Mais c’est surtout à cette époque qu’il fait la connaissance du beau sexe et qu’il connaît ses premiers émois.

Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin et Léon Blum accorde de nouveaux droits aux ouvriers. Pour Jacques, qui vient d’obtenir son diplôme, les 2 semaines de congés payés ont un gout de paradis. A peine le ciel est-il assombrit par ce qui se déroule chez le voisin allemand.
Lorsque la guerre éclate ; Jacques, qui a été réformé parce que trop maigrelet, évite la mobilisation. Mais quand Pétain annonce l’Armistice, il aide les migrants et préfère travailler pour les italiens que les nazis. Si la vie poursuit son court, la guerre ne peut pas s’oublier et les conditions de vie et de travail se dégradent de jour en jour. Jusqu’au jour où Marceau, son frère, est convoqué au STO…
 
 
Les 80 ans du Front Populaire sont passées inaperçues et pourtant les décisions prises alors ont marquées l’histoire du monde ouvrier et se répercutent jusqu’à nous. Envisager cette période à travers un jeune apprenti est une expérience forte intéressante. D’autant que l’arpette en question est quelqu’un de cultivé et amateur de dessin.
On plonge dans l’univers des chantiers navals. De l’initiation, ou plutôt du bizutage, aux tâches complexes et dangereuses, le lecteur est immergé dans un monde un peu oublié, celui de nos grand-pères ouvriers, un monde avec ses règles, ses codes, ses meneurs et leurs idées, souvent pacifistes. Lorsque la guerre éclate, il faut choisir : collaborer ou résister et ce choix se fait le plus souvent avec des petits riens qui se révèlent importants.

A travers les souvenirs de son père, Bruno Loth nous fait traverser cette période forte en bouleversements, connue de tout le monde mais avec un angle de vue inédit : celui d’un simple ouvrier. Loin de verser dans le sentimentalisme, l’histoire se veut réaliste. Ce soucis est parfaitement relayer grâce à un dessin qui, lui aussi est très réaliste. Le trait fin et précis est mis au service de l’histoire qui oscille entre moments bon enfant et scènes beaucoup plus brutales. Le choix d’une mise en couleur dans des camaïeux pastel renvoie à une nostalgie presque oubliée.
Une magnifique intégrale donc pour se souvenir d’une période cruciale de notre histoire. Un superbe album à glisser dans les chaussons sous le sapin.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 1514

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Gorgeous Comix
Voir la fiche produit
20 ans de guerre
Voir la fiche produit
Noirs Lents Demains
Voir la fiche produit
Holy wood - Le portrait fantasmé de Marilyn Monroe
Acheter sur BD Fugue
Le vaurien. les aventures de mong kheo
Acheter sur BD Fugue
Trop vieux pour toi
Acheter sur BD Fugue
île aux remords
Louis île aux remords
Retourner en haut de page