La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Méta Baron T04

Méta Baron T04

Scénario : Jerry Frissen
D'après une histoire d'Alexandro Jodorowsky
Dessin et Couleur : Niko Henrichon
Editions : Humanoides Associés

Va-t-on assister à la fin de l’Univers dans ce deuxième cycle? Même le Méta Baron est prit de doutes. Le suspense est à son comble grâce à Jerry Frissen qui réussit à maintenir la série au niveau du mythe en y apportant également de nouveaux sentiments.

Sentant la fin de l’univers arriver, le Méta Baron a fait le choix de se délester d’une partie de ses pouvoirs pour de nouveau ressentir ses cinq sens. Le plaisir, la douleur sont maintenant son leitmotiv. Cette perte d’invincibilité est vite exploitée par Simak, un transhumain ultrasophistiqué aux ordres du Techno-Pape qui va placer deux Nano bombes dans le Méta Bunker afin d’anéantir le Méta Baron. Ce dernier va s’en sortir miraculeusement, laissant un bras dans la bataille. Quant à Orne-08, également blessée, c’est la technologie de Tonto qui va la sauver. Le danger étant écarté, le duo plonge de nouveau dans la luxure. Pour le Méta Baron de nouvelles sensations arrivent, celles de l’amour et pourquoi pas de la paternité en attendant la fin de l’Univers.

Mais un évènement particulier va venir perturber cette belle harmonie. La lecture du testament d’Othon, un ancêtre du Méta Baron. Ce dernier va révéler de nombreux secrets à propos de l’Epyphite, source énergétique de pouvoir, sur la planète Marmola. La survie de l’Univers est sûrement là. Les destins d’Orne-08 et du Méta Baron se trouvent ainsi séparés. Faut-il détruire définitivement toute forme de vie ou bien continuer à la donner?

Au fur et à mesure de la sortie des tomes du Meta Baron, nous assistons impuissants à une lutte sans merci qui mène petit à petit à la destruction de Néo planète, de l’empire, mais également du Méta Bunker et du Méta Baron et plus grave encore, la destruction de l’Univers. Ce tome 4 entraine le lecteur dans un suspense qui monte d’un cran. Les auteurs poussent encore plus loin les réactions de leurs personnages. Certains deviennent fatalistes, certains aveuglés par le pouvoir, et autres qui ont pour objectif le changement.

C’est ce jeu d’acteur que manipule à merveille Jerry Frissen qui donne toute la dimension à cette série. Il exploite aussi de nouvelles facettes, telles que celle de la destinée des Meta Baron où pour être Méta Baron, il faut combattre et tuer son père. C’est sûrement ce destin funeste et traditionnel auquel veut échapper Orne-08 qui porte en elle peut-être le futur Méta Baron mais qui est également la fille du techno-Pape et peut-être future héritière de l’Empire. Ce qui laisse penser que les auteurs ont encore de nombreuses pistes à explorer.

Côté dessin, c’est Niko Henrichon qui succède au talentueux Valentin Sécher avec pour mission de caler au plus près de l’univers de Juan Gimenez. L’objectif est atteint grâce à un trait réaliste, des décors détaillés et des couleurs explosives adaptées à chaque situation.

La fin de l’univers est proche à moins mais peut-être pas irrévocable. Ce que nous découvrirons sans doute dans le troisième cycle annoncé sous le titre de « Rina la Méta-Gardienne ».

 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 1514

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le Jeune Albert (Format à l'italienne)
Acheter sur BD Fugue
Cité 14, saison 1 - coffret tome 4 + cale
Acheter sur BD Fugue
bouncer - intégrale 2 - tome 3 à tome 5
Acheter sur BD Fugue
Louis
Louis île aux remords
Retourner en haut de page