0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Adieu mon cruel

Adieu mon cruel

Scénario : Stéphane Massard & Jean Rousselot
Dessins & Couleurs : Nicolas Delestret
Editions : Grand Angle


Lorsque l’on pense avoir raté sa vie, il n’y plus qu’une chose à faire: rater sa mort pour rebondir. « Adieu monde cruel ! », u
ne comédie qui donne de l’espoir à tous les maladroits.

 

Le rendez-vous est fixé cette nuit devant la gare. Quatre personnes qui n’ont à priori aucun lien entre eux, montent dans la petite voiture d’une jeune femme très distinguée. Parmi eux, un jeune rasta noir fumant le joint, un jeune blanc bec arrivant sur les chapeaux de roue à bord d’une limousine bombée de bimbos surgonflées et pour finir un vieil homme au regard machiavélique qui semble mener le groupe.
 

Bref, ce qui semble être un rendez-vous Bla Bla Car au départ s’avère être un rendez-vous d’une toute autre dimension. Celui de mettre en place un suicide collectif. Car toutes ces personnes se sont rencontrées via internet, avec les règles suivantes : pas de noms, pas de portable mais mettre fin à leur jour et mourir asphyxiés dans une voiture dans la forêt de Fontainebleau.

Leur fin est programmée… Mais un enchaînement de malchance va pour le moment leur sauver la vie et les réunir!

Le sujet du suicide et d’autant plus le suicide collectif n’est pas source à rire et bien au contraire dramatique. Ainsi peut-on rire de tout, oui mais pas avec n’importe qui!
 

Donc d’entrée de jeu, on écarte la thématique qui n’est qu’un prétexte pour moi puisque les auteurs Stéphane Massard et Jean Rousselot livrent dès le départ un dessin classique, passe-partout avec une couverture où les personnages sont souriants, drôles. L’idée est bien de livrer une BD de comédie et non dramatique.

Ainsi nos gais lurons vont évoluer non pas vers la mort mais vers la maladresse, ils pensent avoir raté leur vie mais ils sont incapables de réussir leur mort. Petit à petit, ils vont se dévoiler, rompre le pacte du silence, se trouver des points communs et surtout nous faire rire et nous attendrir au fils des pages.

Grand Angle, la BD comme au cinéma - le livre « Adieu mon cruel ! », remplit complètement cette base line et pourrait faire sans soucis une très bonne comédie à la française dans l’esprit Dany Boon ou Franck Dubosc.


 



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4193

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

les enquêtes d'Andrew Barrymore tome 2 - secrets de famille
Acheter sur BD Fugue
les enquêtes d'andrew barrymore tome 1 - un éléphant dans un magasin ...
Acheter sur BD Fugue
l'homme qui rit tome 1 - la mer et la nuit
Acheter sur BD Fugue
conan
josse FAR CRY
Retourner en haut de page