0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Astronauts in Trouble Intégrale

Astronauts in Trouble Intégrale

                                            
Scénario : Larry Young
Dessin : Charlie Adlard, Matt Smith
 
 
Cette histoire complète mêle action, réflexion et humour en imaginant les dérives possibles de la conquête spatiale à l’heure où les acteurs privés viennent concurrencer les États.
 


1959, une équipe de journalistes de Channel 7 atterrit dans une base spatiale américaine secrète en Équateur et découvre le scoop du siècle : les États-Unis ont construit une fusée capable d’aller sur la lune. Mais c’est sans compter les espions communistes qui rôdent aux alentours…
Dans un futur très (trop ?) proche, une autre équipe de Channel 7 est invitée par le milliardaire Ishmael Hayes pour couvrir le premier vol privé habité à destination de la lune. Mais l’intervention d’éco-terroristes obligent Hayes à précipiter son départ et à embarquer les journalistes dans un reportage en direct de l’astre lunaire. Ces derniers se rendront alors vite compte que quelque chose cloche avant de découvrir avec sidération les véritables intentions de Hayes…
 

 
Cet imposant volume de 275 pages reprend l’intégrale de la série et est structuré autour d’un récit principal (chapitres 4 à 8), précédé d’un prologue (chapitres 1 à 3, se passant en 1959) et suivi de ce qui constitue en quelque sorte un épilogue (chapitres 9 à 11) qui revient avec humour sous forme de mini-récits sur les événements de la trame principale. Le scénario de Larry Young, bien qu’étant encore à classer dans la catégorie science-fiction, n’est pas si farfelu que ça et constitue une réflexion intéressante sur le pouvoir (apparemment sans limite) des grands chefs d’entreprise milliardaires et sur la place des médias dans le monde moderne. Les personnages sont vite et bien caractérisés, avec leurs qualités et leurs défauts, ce qui permet de les cerner en quelques pages et de s’y attacher aussitôt.
Deux dessinateurs se partagent le travail, Charlie Adlard, qui signe 8 chapitres, prouve encore une fois s’il en était besoin que son style se marie très bien avec le noir et blanc comme on a déjà pu le constater sur la trentaine de tomes de la série The Walking Dead qu’il a dessiné. Dans un style sensiblement différent, Matt Smith s’occupe de la partie graphique de trois chapitres dans un style plus abstrait qui rappelle un peu Mike Mignola. Ce ne serait d’ailleurs pas étonnant puisque Smith a participé à une des série du maître, B.P.R.D.. Et là aussi, son dessin s’accorde bien avec le noir et blanc même si l’encrage est parfois un peu léger.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3843

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Ganesha 5 steampunk
Voir la fiche produit
Dédicace Le Malvoulant Noir et Blanc ...
Voir la fiche produit
Recherche Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
Dédicace NB Le Scarabée d'or
Voir la fiche produit
MediaEntity tome 1
Acheter sur BD Fugue
le chant des stryges tome 13 - saison 3 - pouvoirs
Acheter sur BD Fugue
lovely complex tome 1
Acheter sur BD Fugue
Germano
GREY Germano
Retourner en haut de page