0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Bad Blood T01

Bad Blood T01

Scénario : Jonathan Maberry
Dessin et couleur :  Tyler Crook
 
 
Un album atypique sur les vampires où les êtres marginaux, sensibles et torturés ne sont pas ceux qu’on croit. Emotions et frissons sont au rendez-vous.
 
Trick Croft n’a pas vraiment le profil pour devenir un héros : adolescent chétif et effacé, lycéen moyen, il doit en plus faire face à une leucémie qui le ronge autant physiquement que mentalement. Pourtant, c’est cette leucémie qui lui sauve la vie le jour où il est attaqué par un vampire. La maladie contenue dans son sang a l’effet d’un poison qui contamine le suceur de sang. Ce n’est pas pour autant que la vie de Trick va s’améliorer, bien au contraire. En effet, le vampire empoisonné n’est autre que Lord Sturge, seigneur de la maison des Lames, un des quatre clans vampiriques, et il compte bien se venger. Il commence par tuer le meilleur ami de Trick. Celui-ci désespéré et ne sachant vers qui se tourner, essaye d’en apprendre plus sur les créatures de la nuit et se met à fréquenter les bars préférés des fans de vampires. Il se rend vite compte que ces marginaux idéalisent le vampire façon Anne Rice ou Vampire Diaries, bien loin des monstres assoiffés de sang qu’ils sont en réalité. Il fait néanmoins connaissance avec Lolly, une jeune droguée au lourd passé, aussi paumée que lui et qui s’accroche à un rêve de vie éternelle aux côté d’un beau Ténébreux. Les circonstances les obligeront à faire équipe s’ils veulent survivre aux sbires envoyés par Lord Sturge.



On pensait avoir tout vu et tout lu sur les vampires, force est de constater que le point de départ de Bad Blood est original et accrocheur. Ses deux personnages principaux sont aussi éloignés de l’image habituelle des chasseurs de vampire que faire se peut. Ces deux êtres vulnérables sont à la dérive et leur histoire serait déjà fort touchante sans même les vampires. Mais ceux-ci apportent une touche d’horreur mais aussi de suspense haletant à une réalité qui serait sinon bien morose. Voilà un bon moyen de traiter de problèmes graves et réels sans tomber dans la dépression. Si le point de départ et les personnages surprennent, le reste du récit de ce premier tome est assez classique mais réserve son lot de rebondissements. Au dessin, on a un spécialiste de l’horreur puisque Tyler Crook officie sur la série B.P.R.D. et réussit avec son trait et ses couleurs à retranscrire l’ambiance horrifique, presque maladive, de l’histoire. Une série qui sort sans doute trop des sentiers battus pour devenir un grand succès populaire, mais c’est justement pour cela qu’elle mérite le coup d’œil. Le premier jalon est posé et bien posé, le deuxième tome, s’il arrive à transcender son concept de base, nous dira si on a affaire à une grande série.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3068

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

BD DEDICACEE L'ETOILE MIRACULEUSE T2
Voir la fiche produit
Reservé
Ex-Libris Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
aquablue tome 1 - nao
Acheter sur BD Fugue
La rose écarlate tome 2 - je veux que tu m'aimes
Acheter sur BD Fugue
courage nako tome 3
Acheter sur BD Fugue
jimm
sobd SOBD
Retourner en haut de page