0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Balle tragique pour une série Z

Balle tragique pour une série Z

Acheter sur BD Fugue
BALLE TRAGIQUE POUR UNE SERIE Z

Scénario : Roger Seiter
Dessins : Pascal Regnauld
Couleurs : Pascal Regnauld
Editions : Glénat


 
Littéralement plongé dans l’ambiance des studios américains et des polars des années 60, le lecteur admiratif ne pourra qu’être envoûté pour suivre les péripéties de Jimmy White qui vont se terminer de la manière des plus inattendues. Un bon polar qui alterne lenteurs et dynamisme sous une palette de couleurs des plus ambiancée.
 

 
En 1957 à Los Angeles, dans les studios Disney de Burbank, Jimmy White tente de s’imposer en tant qu’acteur. Mais il a bien du mal. Heureusement il peut compter sur son agent, la plantureuse Brenda qui vient de lui dégoter un rôle ou plutôt un second rôle, celui de jouer la doublure de Guy Williams dans le rôle de « Zorro ».
 

Sa seule consolation est de pouvoir côtoyer Sally Davis, une jeune actrice dont il est en train de tomber amoureux. Cependant, la jeune fille cherche à faire décoller sa carrière et se rapproche dangereusement du lubrique producteur Buddy Drummond. En dehors des plateaux, la vie de Jimmy n’est pas plus réjouissante. Giusseppe Battaglia, un bookmaker sans scrupules, le recherche pour récupérer ses 5000 $ de dettes. Et l’inspecteur Jason Boyd lui colle aux basques pour le faire tomber depuis deux ans suite à la disparition de sa femme. Rien ne tourne pour Jimmy qui est au bord de commettre l’irréparable.
 

L’excellent diptyque Trou de mémoire mené par Roger Seiter et Pascal Regnauld leur a ouvert les portes des éditions Glénat pour proposer ce one shot « Balle tragique pour une série Z ». Dans la même lignée mais avec des personnages différents et une autre histoire, les auteurs nous proposent une ambiance années 60. Celle-ci ne tient pas seulement à un décor et une date mais surtout à une manière de découper le récit, l’utilisation d’une voix off qui suit l’album de bout en bout, un vocabulaire et des mots volontairement choisis qui tous ensemble permettent aux lecteurs de donner l’impression de regarder un vieux film, de lire un vieux polar des années 60. Certes, il y a beaucoup de personnages et il est de bon augure de se concentrer pour ne pas perdre le fil, surtout que l’intrigue principale n’arrive que dans la seconde partie de l’album. Mais cela n’est pas grave, pendant ce temps, le lecteur pourra admirer le graphisme de Pascal Regnauld et surtout sa mise en couleur et son encrage bien particulier sans oublier ses sales gueules si caractéristiques. Pendant ce temps, l’intrigue a repris le dessus et nous voilà envoûtés par les multiples péripéties de Jimmy, le récit se dynamise, les pistes se multiplient jusqu’à la révélation sur la dernière page qui nous donne le sentiment d’en vouloir encore et que cela ne peut pas finir comme ça.
 
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2600

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

H.m.s. tome 4 - his majesty's ship tome 4 - le secret ...
Acheter sur BD Fugue
Fog - intégrale tome 1
Acheter sur BD Fugue
NEO-ATOMICUS
wambre gallo
Retourner en haut de page