0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Blanc autour

Blanc autour

Acheter sur BD Fugue

Blanc Autour

 
Scénario : Wilfrid Lupano
Dessin : Stéphane Fert
Couleurs :Stéphane Fert
Éditions : Dargaud


 
Wilfrid Lupano et Stéphane Fert nous narrent cette magnifique histoire inspirée de faits réels, l’histoire de la Canterbury Female Boarding School, la première école pour jeunes filles noires des Etats-Unis. Trente ans avant l'abolition de l'esclavage, à Canterbury dans l'état du Connecticut dans les années 1830, ils nous invitent à observer les prémices de l'émancipation des premières femmes noires par le biais de l'éducation. Une histoire poignante, un magnifique plaidoyer pour la différence, l'éducation et la tolérance.
 

 
 
1832, à Canterbury dans le Connecticut, petite ville tranquille et paisible des États-Unis, Sarah Harris, petite fille noire, veut comprendre pourquoi son bâton à l’air de se casser lorsqu' il entre dans l’eau. Son entourage étant incapable de lui donner une réponse satisfaisante, elle décide d'en demander la raison à Prudence Crandall, la directrice du pensionnat pour jeunes demoiselles blanches où elle aide au ménage.
Cette dernière lui explique qu'il s'agit d'une illusion d'optique et lui propose de rejoindre sa classe. Mais les autres élèves et surtout leurs parents ne voient pas cela d'un très bon œil. Qu'à cela ne tienne, l'école sera désormais réservé exclusivement aux jeunes filles noires. Une annonce est faite et des jeunes filles arrivent des quatre coins du pays. Il ne manquait plus que ça, c'est le début d’un long combat pour les pensionnaires de la Canterbury Female Boarding School qui vont se retrouver confrontées à l’hostilité grandissante de la population locale.

Wilfrid Lupano met en lumière le racisme profondément ancré dans la culture et l’histoire américaine en s'inspirant d’événements historiques qui se sont déroulés au début des années 1830. Notamment avec des retours sur Nat Turner un esclave et un prédicateur afro-américain instruit qui en 1831, conduit une révolte dans le comté de Southampton en Virginie. Cette révolte a marqué les esprits et nous est ainsi introduite par les frasques du jeune Sauvage, ce jeune garçon qui apparaît et disparaît tout aussi brusquement en récitant des extraits de ses confessions. Le contexte historique est bien rendu, et la réflexion proposée plus poussée qu’il n’y paraît au premier abord. Un superbe album sur la sororité, l'entraide entre les femmes, un hymne à l’éducation pour tous, un plaidoyer pour la différence et contre le rejet de l’autre.

Le trait de Stéphane Fert est déstabilisant car décalé par rapport aux propos du récit. À la violence et au racisme qui transpirent du scénario, l’artiste oppose des illustrations toutes en rondeur, comme pour y inscrire l’espoir. Les couleurs, pastel ou vives, donnent à l’ensemble une douceur et une fantaisie joyeuses.
Les dialogues, peu nombreux, sont entrecoupés de longues périodes où les illustrations se suffisent à elles-mêmes. cette dualité parvient tout bonnement a sublimer le récit et l'amener vers d'autres contrées.

Un texte poignant au sujet malheureusement toujours d'actualité presque 200 ans plus tard. Une ode a l'éducation comme moyen d'émancipation.
Une belle histoire que je recommande à tous.
 

 


Sébastien
Chroniqueur
La Bande Du 9
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3749

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Album Déracinés Tome 1 dédicacé
Voir la fiche produit
WW 2.2 tome 7 - Paris, mon amour
Acheter sur BD Fugue
Le marquis d'anaon tome 1 - l'île de brac
Acheter sur BD Fugue
Les éternels tome 6 - le cercueil de glace
Acheter sur BD Fugue
Alyson Ford tome 1
Alyson Ford tome 1 Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page