0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article BRIGADE VERHOEVEN T02

BRIGADE VERHOEVEN T02

Acheter sur BD Fugue
BRIGADE VERHOEVEN 
IRENE - TOME 2 

Scénario : BERTHO
Dessin : CORBOZ
Editions : RUE DE SEVRES


 
Une enquête à couper le souffle où le présumé tueur a l’art de mettre en scène ses crimes. Une enquête où la vie privée de Camille Verhoeven aura de lourdes conséquences. Un récit palpitant au découpage cinématographique qui entraîne le lecteur dans un rythme effréné de la première à la dernière page.
 


Même pendant ses congés, alors qu’un grand évènement est en préparation avec la venue de son enfant, le commandant Camille Verhoeven ne peut laisser son métier de côté. Un coup de téléphone et les affaires reprennent. Cette opportunité l’arrange bien car cela va lui éviter d’assembler un meuble en kit. Cependant la scène de crime qui l’attend à Courbevoie ressemble quelque peu au même principe. Les corps de deux jeunes prostituées sont éparpillés aux quatre coins de la pièce. Coupés en morceaux, une tête clouée au mur recouvert de sang et d’excrément, bref, au-delà d’une véritable boucherie, la scène de crime ressemble à un montage où chaque élément a été pensé. Camille Verhoeven fait rapidement le lien avec une autre affaire restée sans suite il y a quelque temps à Tremblay. L’originalité de ces deux scènes ne peut pas être un hasard, bien trop sophistiquées pour être de simples homicides. Et si ces scènes étaient inspirées de romans policiers ! Alors là, la brigade criminelle de Camille ne serait pas au bout de ses surprises et la partie serait beaucoup plus complexe face à un tueur en série.
 

 
Le premier album était déjà fort convainquant et le moins que l’on puisse dire est que ce deuxième volet l’est encore plus. La construction du scénario prend tout de suite une tournure cinématographique qui cale à merveille avec l’ambiance de la Brigade Verhoeven. Dans cet épisode, ce n’est pas un poseur de bombe qui les mène en bateau mais un artiste, une personne cultivée qui va se servir de ses lectures pour commettre les pires atrocités même celles que vous n’imaginez pas. Camille aura besoin de toute sa culture pour venir à bout de cette affaire.
Vous l’aurez compris, on ne s’ennuie pas un moment, le suspense est garanti du début à la fin de l’album.
 


On appréciera également le fait que le personnage principal a également une vie de famille et un quotidien fil rouge vient enrichir la lecture et l’attachement pour ce personnage qui devrait grandir au fil des albums (sans mauvais jeu de mot puisque qu’il est atteint d’hypotrophie à la naissance).
 


Le résultat scénaristique ne serait pas suffisant pour atteindre le sommet si le talent graphique de Yannick Corboz n’avait pas été associé au projet. Son coupage est irréprochable, il manie le changement de plan à merveilles, il maîtrise les perspectives les plus audacieuses, et construit le déplacement de l’œil comme s’il déplaçait une caméra, bref tout est fait en bonne intelligence pour imaginer une adaptation cinématographique.
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2738

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

louis
louis louis
Retourner en haut de page