0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Célestin et le coeur de Vendrezanne

Célestin et le coeur de Vendrezanne

Acheter sur BD Fugue
Célestin
et le cœur de Vendrezzanne
Un récit des contes de la Pieuvre
 
Scénario, dessin et couleurs : Gess
Éditions : Delcourt
 
Célestin est le serveur de l’auberge de la Pieuvre. Il a bien vu que l’atmosphère se tendait à l’approche de la naissance de l’enfant de l’Oeil mais il considère que cela ne le concerne pas. Mais Célestin est un gentil et quand un gamin risque sa vie, il lui tend un main charitable sans imaginer que cela va avoir des conséquences imprévues.
Gess poursuit l’évocation de son univers fantastique et mafieux avec toujours autant de talent. Un véritable régal !
 

La Pieuvre est sur les dents. L'Œil, un des quatre chefs s'apprête à devenir papa et tout le gang est sur les dents. Il faut dire que c'est la troisième fois ! Les deux précédentes, le cœur de Vandrezanne, caché dans une mystérieuse cave avait pris sa vie, s'était rendu devant le domicile de l' Œil tuant tous les nouveaux nés sur son passage et finissant par celui du chef mafieux. La Pieuvre a donc dépêché ses meilleurs talents pour éviter un nouveau massacre : il y a l'insomniaque et même l'hypnotiseur ; sans oublier une armée de sans talent. Cette agitation, Célestin, le serveur de l'Auberge de la Pieuvre l’a ressentie. Seulement, fidèle à ses habitudes, et aux conseils de son devancier,  il fait comme si de rien n'était, passant de table en table, proposant du poulet sans tête. D'autant que cette discrétion lui paraît indispensable pour cacher son propre talent. Malheureusement, Célestin a aussi un cœur simple et une âme pure. Lorsque un gamin d'une bande rivale se retrouve embarqué dans une vendetta suicidaire, le serveur lui tend  une main charitable. Il est loin d'imaginer que ce geste bienveillant va avoir de multiples conséquences...

Pour la troisième fois, Gess nous propose un conte issus de son imagination fertile. Un conte qui nous emporte littéralement dans le Paris du début du siècle ; où règne la Pieuvre, la féroce mafia parisienne. Après le tueur amnésique et le trouveur, c'est au tour de Célestin de nous raconter son histoire. Célestin, c'est le serveur de l'auberge qui abrite le QG de la Pieuvre. Célestin, c'est, en apparence, un être comme tant d'autres, totalement dénué de talent. Mais n'allons pas si vite et revenons sur le rythme qu'impulse Gess. Comme à son accoutumé, l'artiste ouvre son album en multipliant les saynètes sans rapport les unes avec les autres. Évidemment, cela a pour effet de déstabiliser le lecteur qui recoupe, au fur et à mesure, toutes les pistes afin d'obtenir une intrigue aussi captivante que tonitruante.  C'est ainsi qu'on découvre tout un pan de l'histoire du relais de la pieuvre et de ses occupants. À travers le regard du gentil Célestin, on en apprend plus sur le quatuor qui dirige l'organisation : l' Œil, le Nez, la Bouche et l'Oreille. Ensemble, ils occupent une place non négligeable dans l'intrigue. C'est cependant bien Célestin qui en est au cœur. Le serveur a tout de l'antihéro. Mais sa gentillesse en fait un personnage ultra attachant. Aussi attachant que les 4 autres sont détestables. Rien à redire donc sur les personnages. Rien à redire non plus sur le cadre. Le Paris du début du 20e siècle est plus vrai que nature et l'appétit féroce dons la cité fait preuve englouti l'auberge et ses occupants. Côté dessin, on retrouve l'inspiration de Mike Mignola et de sa Brigade Chimérique :  le trait est fin, vif et épuré. Les décors sont somptueux et c'est une véritable gageur dans ce format. Que dire alors des bataille de rue où les personnages sont si nombreux qu’à l'intérieur de l'auberge! C'est d'ailleurs son intérieur et ses occupants qui marquent le plus. Le lecteur assiste alors à deux réalités : il y a ce que le commun des mortels voit et ce que Célestin voit. Afin de bien marquer les transitions, les cadres se font sinueux, la colorisation vire au rose orangé et les personnages passent de patibulaires à totalement monstrueux. N'oublions pas la qualité que les éditions Delcourt accordent à cet ouvrage : tranche toilée et papier à effet ancien siéent parfaitement à l’histoire.

À travers cet album plus noir, Gess prolonge l'évacuation de son Paris fantastique et mafieux en conservant et améliorant encore les qualités de ses prédécesseurs. Un véritable chef-d'œuvre !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4048

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album La Lance Opale de Feu ...
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
Un drame en Livonie
Voir la fiche produit
Réincarnations tome 1 - La fondation Kendall
Acheter sur BD Fugue
echo tome 1 - incident
Acheter sur BD Fugue
Alice in Borderland tome 4
Acheter sur BD Fugue
Ben Hamida
Mazel porcel
Retourner en haut de page