0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chimères - Tome 1

Chimères - Tome 1

Chimères 
Tome 1


Dessin et scénario : SORANO Kaili
Édition : Doki Doki
Type : Shonen
Genre : Suspense, Fantastique
 
Luca part à la recherche d’un ami disparu. Grâce à sa rencontre avec deux artistes farfelus, ses recherches le conduira à trouver son ami recouvert d’écailles de lézard complètement reclus sur lui-même dans son appartement. La maladie de la chimère a encore frappé … Un début de saga dur à prendre en main mais qui laisse présager une histoire intéressante.
 

 
Luca et will sont amis et se donnent rendez-vous au cabaret « Zuidiehua ». Mais Will ne vient pas … Inquiet, Luca part à sa recherche et rencontre sur sa route deux artistes marginaux : Yue et Long Chen. Après quelques recherches, Will est retrouvé simplement dans son appartement mais quelque chose a changé. Il est recouvert d’écailles de lézard sur une partie de son visage. Will a contracté une maladie incurable des bas quartiers : la maladie de la chimère. Pour tenter d’atténuer ses symptômes, la seule option qu’il trouve est la drogue. Ce mauvais choix va l’obliger à céder à ses nouveaux instincts et se battre … par chance, le mystérieux Long Chen se transforme et l’affronte.

Le milieu de tome nous permet de comprendre que l’infection se décline en trois formes : les semis-humains, les demis bêtes et les plus rares : les hommes bêtes, capables de se transformer entièrement et reprendre leur apparence.

Si la première partie du tome se centre sur Luca et la recherche de Will, la seconde nous fait vite comprendre que le véritable protagoniste de cette saga est Long Chen. Celui-ci est d’ailleurs au centre de la prochaine intrigue : le sauvetage in extremis d’un enfant sain qui souhaite être infecté pour ses propres raisons …

Bien que facile à lire, l’histoire est un peu confuse. Très rapidement, nous sommes confrontés à des notes de l’auteur expliquant les termes techniques employés. Il est intéressant de nous indiquer à quoi correspond les médicaments ou drogue mentionnés mais lorsque l’utilisation est trop fréquente, le lecteur est distrait et peine à suivre. Bien heureusement, la seconde partie du volume se concentre davantage sur l’action et le lecteur tourne les pages avec plus d’envie.

Concernant la forme, les dessins sont de qualité sans être extraordinaire. Les dialogues sont un peu long en début de tome mais cohérents et la qualité globale d’impression correcte. Certaines précisions sur le Lore sont appréciables bien que nous aurions préféré le voir en fin de volume.
 
 


Dimitri
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4391

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page