0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "Jazz Maynard (T5)" - Blood, Jazz and tears

Chronique "Jazz Maynard (T5)" - Blood, Jazz and tears

Acheter sur BD Fugue

L’histoire

Jazz Maynard, accompagné de son mai Teo, revient à Reykjavik après cinq ans d’absence. Il se rend dans une église luthérienne, où Diana l’informe de son nouveau “contrat” : voler “L’oeil sacré”. Cette pierre iranienne, d’une valeur inestimable, aurait la faculté de permettre à son possesseur de prédire l’avenir.

En attendant de connaître le mode opératoire, Jazz emmène Teo dans un bar pour faire connaissance avec la gastronomie locale : alcools forts, requin fermenté et couilles de bélier… Mais la soirée dégénère en bagarre.
Au même moment, dans un hélicoptère qui survole la ville, un groupe d’extrémistes islandais s'apprête à balancer dans le vide un homme noir ligoté…


 

Ce que j'en pense

Les deux espagnols Raule (dessinateur) et Roger Ibanez (scénariste) nous offrent une nouvelle tranche de vie du “classieux” Jazz Maynard : dandy, bagarreur, trompettiste et cambrioleur de haut vol.
Accompagné de son pote Teo, Raule embarque les deux garçons en Islande, très loin de leur “El Raval” natal. Roger change le cadre, mais évite soigneusement le principe du “hors bocal”, avec des mecs dans un environnement inconnu. C’est même tout le contraire, car Jazz connaît parfaitement la ville.
 

Les nombreux flash-backs qui parsèment le récit sont autant d’occasion d’en savoir un peu plus sur cet étonnant (et élégant) personnage. Où a t il appris la technique du cambriolage et dans quel contexte ?
 

Dans l'intrigue du moment, les deux hommes tombent (comme toujours) dans les mauvais plans. Ce “simple vol” ne semble pas être le principal problème qu’ils vont devoir régler…

Pour compléter le décorum, Roger amène de nouveaux méchants : des islandais “ultra” racistes qui pourraient bien croiser la route des deux lascars. Ce problème de société contemporain dans les pays nordiques amène un peu de réalisme à ce polar très “stylisé”.



Coté dessin, Roger assure ! Les cases, un peu plus chargées que dans les premiers épisodes, restent ultra lisibles. Avec son sens du cadrage et de la composition, il nous offre de l’action de tout premier ordre. Enlevées, dynamiques, les scènes de baston sont graphiques et chorégraphiques à souhait, un régal !!!

 

Un Amour de BD chronique les plus belles BD
www.unamourdebd.fr


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : UnAmourdeBD

Nombre d'article(s) publié(s) : 14

Visiter le kiosque de UnAmourdeBD

Vous aimerez aussi

album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Crayonné Balle Tragique P2
Voir la fiche produit
Chroniques Américaines Version normale Tome 2
Voir la fiche produit
Tokyo tome 1
Acheter sur BD Fugue
Malice et Catastrophe tome 2 - la guerre des yôkaï
Acheter sur BD Fugue
Les dingodossiers tome 1
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page