0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "Le juge"

Chronique "Le juge"

Acheter sur BD Fugue
Connaissez-vous réellement, l’histoire tragique du juge Renaud, abattu devant son domicile par des hommes cagoulés en juillet 1975, dont les coupables et les commanditaires ne seront jamais identifiés. C’est l’histoire de ce scandale impliquant la justice, la politique et le grand banditisme que vous allez découvrir au fil de cette trilogie.
Tout débute en 1967, dans une cave d’un pavillon de banlieue lyonnaise où deux individus passent à tabac un certain Jean Schnable dit « Le roi du flipper » sur les ordres de Jean Augé dit « Jeannot la cuillère » (Appelé ainsi parce qu’il énucléait des fellaghas pour faire parler les plus résistants). N’obtenant pas d’information, Schnable est relâché et les deux baltringues finiront hors circuit dans un étang avec deux balles dans le coffre.
C’est le juge d’instruction François Renaud, qui vient de prendre ses fonctions, qui est chargé de l’affaire. Jean Schnabel (devenu après guerre, patron d’une entreprise de Billard) n’est pas inconnu pour lui puisqu’ils ont bourlingué côte à côte dans la résistance pendant la seconde guerre mondiale.


Parallèlement, une autre affaire va occuper le jeune juge : retrouver le braqueur Guy Naurey et son équipe. Pendant que Naurey joue à la chasse aux souris avec les flics et occupe la galerie, Augé de son côté c’est mit en tête de reprendre la main sur le milieu, il recrute ses braqueurs et portes flingues – Pierre Pourrat dit « le docteur » – Joanny Chauvel dit « le caporal » - Edmond Vidal dit «  momon yeux bleus »- Puis arroser les gens influants et trouve une alliance avec Schnable.
Le juge Renaud, n’aura donc plus qu’un seul objectif, celui de faire chuter ce monde corrompu (le monde des affaires et le monde de la nuit).


C’est dans cette ambiance, politico-mafieuse que vous allez plonger dès les premières planches de cet album où la violence, le pouvoir politique, la corruption, les rancœurs du passé entre les collabos et les résistants sont les ingrédients. On image toutes les difficultés rencontrées par Olivier Berlion pour mettre en œuvre un tel ouvrage et décortiquer le vrai du faux pour relater justement cette affaire.
Dans une ambiance soixante-huitarde, avec un vocabulaire et une situation vintage, l’auteur a utilisé tout son talent au niveau du dessin et surtout des couleurs (un peu à l’image d’histoires d’en ville) pour vous accompagner au cœur de son récit.
Ce dernier est accompagné d’une préface très touchante du fils du juge Renaud.
Et si vous êtes un habitué de la lecture rapide, ici nous vous conseillons de prendre votre temps pour lire cette BD afin de bien comprendre les tenants et aboutissants pour découvrir la vérité sur le destin tragique du juge Renaud dit « le Shérif ».
Félicitation à toutes les personnes qui ont contribué à la naissance de ce projet et vivement la suite.




Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3517

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Garfield tome 6 - mon royaume pour une lasagne
Acheter sur BD Fugue
Les éternels tome 5 - la cire qui chante
Acheter sur BD Fugue
Au cœur des ténèbres
Acheter sur BD Fugue
tanco
stern T04 Galland
Retourner en haut de page