0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "Maggy Garrisson T02"

Chronique "Maggy Garrisson T02"

Acheter sur BD Fugue De retour de Brighton Beach, Maggy prend du bon temps : un homme dans son lit et 15000 livres ! Problème : son mec lui conseille de planquer le butin (plutôt que de le dépenser) et de faire la morte.
Pour arrondir ses fins de mois, elle accepte un petit boulot : une histoire de fraude à la succession. Qui du frère ou de la sœur a volé les bijoux de la vieille mère ?


Maggy doit aussi faire attention à Sheena.  Même corrompue, l'ex-copine reste flic, et elle n'a pas apprécié le sort que lui a réservé le couple. Tout comme Barney, le chef de gang, qui est furieux de s'être fait détrousser. Les amoureux sont confrontés  à un autre problème : qu?ont filmé les caméras de surveillance ? Y voit-on l?apprentie détective malfaiteur ? et comment récupérer les images ?
Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que la mère de Maggy tombe malade. Il faut qu'elle fasse le déplacement, elle qui l'aime tant!!


Avec cet album (et cette série) nous plongeons dans le Londres contemporain comme on plongerait dans une enquête de l'inspecteur Barnaby : le flegme britannique est bien au rendez-vous ! Mais Maggy est un personnage principal terriblement atypique : elle est totalement banale ! Son physique est banal, pour ne pas dire commun! Sa vie est banale !  Seule son esprit vif et cynique en font un personnage à part. Et c’est cette banalité qui fait l'intérêt de la série. On se retrouve dans la scène où Sheena doit planquer l’argent. Dans la poubelle ou le sac de l'aspirateur ; c'est tellement commun et familier que cela devient attachant.


La narration est relativement lente mais elle est calquée sur les réflexions des personnages. Certaines planches se déroulent dans un seul et même endroit (pas-de-porte ou fauteuil de salon) et seules les bulles et les expressions du visage marquent une évolution.
Justement côté visage et dessin, Stéphane Oiry fait un remarquable travail. Les décors s'attardent sur des détails du quotidien et les couleurs fades correspondent bien à la morosité des personnages et des situations.
Maggy Garrisson est une version féminine et contemporaine du polar qu'il ne faut pas négliger :  elle peut être aussi charmeuse que dangereuse!


 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3627

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

les guides Tamara tome 1 - la drague
Acheter sur BD Fugue
les schtroumpfs - intégrale tome 1 - 1958-1966
Acheter sur BD Fugue
Johan et Pirlouit intégrale tome 2
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page