0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Colt & Pepper T02

Colt & Pepper T02

Acheter sur BD Fugue
Colt & Pepper T02
Et in Arcadia Ego

 
                                            
Scénario : Darko Macan
Dessin : Igor Kordey
Couleur : Anubis
Editions : Delcourt
 

Deuxième tome et déjà la fin de cette série originale. Si on peut regretter qu’elle n’aille pas plus loin, on ne va pas bouder son plaisir avec cet album truculent.
 

 
XVIIème, Amérique du sud : le capitaine de la garde Pepper et son neveu Colt décident de retourner dans leur bonne ville de Paragusa malgré les récents évènements qui ont tourné au tragique. Pepper a en effet assassiné le duc qu’il était censé gardé (pour sauver Colt) et la ville est tombée aux mains de l’abominable nécromancien Ossus.
Les deux hommes cherchent d’abord à sauver Lytha d’un diable et de créatures mangeuses d’âmes, puis Pepper apprend que le duc qu’il pensait avoir tué est de retour à la cour. Il se rend donc sur place pour le voir de ses propres yeux et se confronter à Ossus. A partir de là, les choses commencent à sérieusement dégénérer…
 
 

Série atypique se déroulant dans un monde original à la fois exotique (par sa magie et ses créatures extraordinaires) et terriblement familier (par la médiocrité et la petitesse des êtres humains), Colt & Pepper avait beaucoup de choses à raconter. Malheureusement, et malgré une fin ouverte (mais qui se suffit à elle-même), il semble que les aventures de nos deux héros mal assortis se finissent ici. C’est dommage, mais cela n’empêche pas d’apprécier cet album.
L’histoire est plutôt imprévisible, ce qui est un fait rare de nos jours, et nous entraîne avec rythme dans cette ville tombée sous la coupe d’un nécromancien, ce qui lui confère une atmosphère étrange et un peu malsaine. Et si les épées seront tirées, il y aura aussi des moments émouvants et des réflexions sur l’âme, la vie, la mort…
 


Au dessin Igor Kordey se régale et n’est jamais aussi à l’aise que quand il dessine son bestiaire monstrueux, avec une mention spéciale pour les scènes où le nécromancien Ossus fait usage de ses pouvoirs sur la chair.
Au final, on a un diptyque qui sort des sentiers battus et qui le fait bien. Et c’est déjà beaucoup.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4091

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le bruit de la machine à ...
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 3 dédicacé
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
Les 30 deniers tome 1 - Savoir
Acheter sur BD Fugue
empire tome 1 - le général fantôme
Acheter sur BD Fugue
L'histoire secrète tome 5 - 1666
Acheter sur BD Fugue
Mazel
ogaki Mazel
Retourner en haut de page