0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Conan le Cimmérien T03

Conan le Cimmérien T03

Conan le Cimmérien T03 
Au-delà de la Rivière Noire
 
 
                                            
Scénario : Mathieu Gabella
Dessin et Couleur : Anthony Jean
Editions : Glénat
 
 
Cette série s’annonce décidément comme incontournable pour les fans du Cimmérien, car les albums se suivent, les auteurs changent, mais la qualité ne fait que progresser. Mathieu Gabella et Anthony Jean nous livrent ici un album de toute beauté.
 
A l’époque de cette aventure, Conan a déjà beaucoup bourlingué et doit avoir dans la quarantaine. C’est donc un homme expérimenté, au regard critique et désabusé, qui s’est engagé comme éclaireur de l’armée aquilonienne afin de protéger les colons de la province de Conajohara, aux confins du royaume. La province est essentiellement constituée d’une immense forêt dense et parsemée de dangers. Les tribus pictes ne sont pas le moindre d’entre eux. Si ces sauvages dont le territoire s’étend de l’autre côté de la Rivière noire ne sont pas encore parvenus à chasser les colons dispersés et protégés par la maigre garnison de fort Tuscelan, c’est que les différentes tribus sont incapables de coopérer. Mais cela change avec l’arrivée d’un sorcier avide de vengeance, Zogar Sag, qui prend la tête de tous les Pictes. Conan, avec l’aide d’un jeune volontaire nommé Balthus, fera ce qu’il peut pour sauver le plus de vies possibles, tout en sachant que des êtres civilisés ne peuvent pas résister longtemps face à la barbarie à l’état pur.
 
 
C’est avec un plaisir non dissimulé que l’on retrouve le duo de l’excellente série Licorne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on n’est pas déçu. Évacuons tout de suite la question des dessins, ils sont superbes. Anthony Jean a beaucoup de talent, cela on le savait déjà, et son style convient parfaitement pour les aventures de notre barbare préféré. Entre représentation classique et modernité, son Conan impressionne, comme la beauté sauvage des lieux et des créatures. L’ambiance crépusculaire est renforcée par les couleurs aux tons allant du bleu aux bruns. Ajoutez-y une mise en scène dynamique, et vous avez un album visuellement parfait.
 
 
Le scénario n’est pas moins intéressant. Imaginée comme un western, l’histoire se démarque sensiblement des aventures habituelles du Cimmérien. Pas de demoiselle en détresse ici, on y fait plutôt le constat amer que la barbarie l’emportera toujours sur la civilisation car c’est l’état naturel de l’Homme. Conan n’apparaît donc pas comme tout-puissant et triomphant sans réserve de l’adversité, mais comme étant le seul capable, car pur barbare lui-même, de survivre à l’avancée irrémédiable de la barbarie.
Un vrai plaisir de lecture !


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Les mystères de la 5e République ...
Voir la fiche produit
Crayonné original page 6 T1
Voir la fiche produit
Nogard ' Le grand jour blanc ...
Voir la fiche produit
Les feux - Nogard - Tome ...
Voir la fiche produit
dragon ball tome 18 - maitre kaïo
Acheter sur BD Fugue
La dynastie Donald Duck tome 14 - le trésor des Mayas et ...
Acheter sur BD Fugue
hana yori dango tome 32
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page