0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Elya et sa tribu Tome 1 Les oiseaux de terreur

Elya et sa tribu Tome 1 Les oiseaux de terreur

Elya et sa tribu
Tome1 - Les oiseaux de terreur
 
Scénario, dessin et couleurs : Milena
Éditions : Auzou BD
 
Léo est un animal de compagnie, préhistorique. Lorsque sa famille décide de migrer vers les terres plus chaudes du Sud, Leo s’inquiète de ce qu’il va trouver. Ne risque-t-il pas de de voir sa famille faire face à de terribles prédateurs ?
Milena s’amuse à chambouler l’Histoire afin de nous livrer une aventure préhistorique haute en couleur qui divertira autant les enfants qu’il leur apprendra les modes de vie des Homo Sapiens.
 

Elya est une toute jeune Homo sapiens qui vit avec sa famille au Paléolithique. Comme tout famille respectable, elle possède un animal de compagnie : Léo. Il s'agit d'un hyaenodon qui aime autant sa famille que chasser le mammouth. Un jour, la famille d’Elya décide de migrer vers les terres plus chaudes du Sud. La petite troupe, composée d’Elya, de son père Key, de sa mère Noa, de Léo et de deux bœufs musqués se met en route au petit jour. Si la transhumance dure plusieurs jours, aucune rencontre funeste n'est à déplorer. Pourtant, à peine arrivés, les animaux semblent atrocement souffrir de la chaleur. C'est donc tout naturellement que la tribu s'installe près d'un point d'eau suscitant la curiosité des autres animaux. Certains sont d'ailleurs rapidement capturer afin d'aider la famille à cultiver ou simplement pour être élevés. Parmi eux, il y a les petits hyracotheriums mais il s'avère que ce minuscule équidé est aussi la proie préférée d’un immense oiseau prédateur. Key charge alors Léo d'assurer la sécurité du camp. Aidé par Elya et par Stix, un herpercyon un peu poltron, Léo va imaginer un plan en utilisant leurs points forts. Seulement voilà, les oiseaux de la terreur ne sont pas réellement des crânes de piaf…

Créées en 1973, les éditions Auzou sont devenus au fil du temps une maison incontournable de la littérature jeunesse illustré. En ce début 2021, elles se lancent dans un nouveau challenge, celui de la bande dessinée. Attention, on est tout de même très loin des grosses, des très grosses écuries puisque Auzou proposera six sorties cette année. C’est totalement suffisant pour que la bande du 9 s’y intéresse, nous qui raffolons des nouvelles expériences. Fidèle à sa ligne éditoriale, Auzou BD souhaite que les enfants apprennent en s'amusant. Sacrée gageure ! mais réel succès avec ce premier album Elya et sa tribu. Alors, bien sûr les préhistoriens vont s'arracher les cheveux sur les gros, les très gros anachronismes. Ils peuvent se rassurer, Milena, l'auteure en est totalement consciente ; elle qui l'explique avec beaucoup d’humour dans un carnet bonus qui regorge d’informations complémentaires sur les animaux que la petite troupe rencontre au cours de sa migration. Là où l'histoire est en revanche très instructive, c'est sur les caractéristiques des premiers Homo sapiens : nomades, ils vont passer du statut de chasseur-cueilleur à celui d'agriculteur. Une fois remis de l'anachronisme (qui ne bouleversera absolument pas les enfants), on découvre une intrigue assez simple mais extrêmement bien menée. Léo doit protéger le campement des terrifiants « oiseaux à l'air pas sympa ». Mission compliquée pour un chasseur qui doit se reconvertir en gardien. Heureusement, Léo peut compter sur le soutien d’Elya et de toute sa tribu. Maline, l'auteure place déjà les jalons du deuxième épisode mais là, je n'en dirai pas plus. Côté dessin, on trouve rapidement la source d'inspiration : rien de moins que le génial Calvin et Hobbes de Bill Watterson. La représentation des humains est enfantine tout en étant assez réaliste. Cela permet une bonne compréhension des coutumes du paléolithique. Les animaux sont eux aussi caricaturés afin de renforcer l'aspect anthropomorphique et ainsi faciliter leurs relations avec les humains. C'est très bien fait et on se prend très rapidement d'affection pour cette petite tribu qui ne demande qu'à s'agrandir. L'aspect ludique est renforcé par une colorisation essentiellement chaude et toujours vive.
 
Les éditions Auzou BD frappent fort avec ce petit album qui met l’accent sur les premiers hommes autant que sur l’amitié et la solidarité. Un album qui divertira les enfants autant qu’il leur apprendra de nouvelles choses.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5136

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche BD Les aventuriers de l'Urraca
Voir la fiche produit
Les Indes noires
Voir la fiche produit
Georgie T2 Même pas peur
Voir la fiche produit
Le château des Carpathes
Voir la fiche produit
annonce boutique
espace pub Lejeune
Retourner en haut de page