0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Excalibur Chroniques T05

Excalibur Chroniques T05

Excalibur Chroniques T05
 
Morgane
 
                                            
Scénario : Jean-Luc Istin
Dessin & couleur : Alain Brion
Editions : Delcourt
 
 
Final en apothéose pour une des meilleures adaptations en BD du mythe arthurien. Le scénario et le dessin sont à l’unisson pour nous offrir un superbe moment de lecture.
 


Patricius, évêque de Bretagne, espère rassembler une coalition de roi bretons afin de détruire l’île d’Avalon au nom du Dieu unique. Ses plans impliquent que le roi Luchar, aussi cruel que violent, prenne la tête de l’armée. Mais c’est sans compter sur Natre, le fils que Luchar a toujours méprisé, et qui est maintenant possédé par Cernumos le dieu cornu. Celui-ci a ses propres raisons de vouloir détruire Avalon et ne veut laisser à personne d’autre ce plaisir. Conscient du danger imminent qui plane sur l’Ancien Monde, Merlin essaye de raviver de vieilles alliances, mises à mal par l’emprise du dieu des Chrétiens. De son côté, Morgane commence son apprentissage sur l’île de Skye auprès de la magicienne Scathach, bien décidée à prendre son destin en main.
 


Les adaptations de la légende arthurienne sont légions (citons en BD la série Arthur chez Delcourt et toutes les séries du « Merlinverse » avec déjà Jean-luc Istin au scénario chez Soleil) et il est donc difficile de s’enthousiasmer pour l’une d’entre elles tant on pense avoir tout vu. Excalibur Chroniques constitue une sorte de préquelle puisqu’elle se passe durant l’enfance d’Arthur, qui n’est d’ailleurs qu’un personnage secondaire, et prend quelques libertés avec le mythe de référence. Mais surtout, cette série prouve qu’il suffit de traiter un sujet, aussi rabâché soit-il, avec talent pour produire une œuvre originale, passionnante et audacieuse. Le dernier tome vient confirmer tout le bien que je pensais de la série. Les personnages sont bien écrits, et développés avec justesse. Le rythme ne souffre d’aucun temps mort et les péripéties s’enchaînent logiquement, sans pour autant être prévisibles. Le dessin d’Alain Brion est tout simplement superbe, chaque case est une véritable petite œuvre d’art tout en réussissant à insuffler une bonne dose d’action épique quand cela est nécessaire.
 


Cet album apporte une conclusion tout à fait satisfaisante dans le sens où tous les personnages sont arrivés à la fin d’un cycle mais elle offre également une fin ouverte par le biais d’un twist ravageur qui, fort bien amené, laisse un sentiment de frustration car on veut absolument voir ce qu’il se passe ensuite.  Ce n’est pas souvent que j’appelle une suite de mes vœux à la fin d’une série, mais les deux auteurs seraient bien inspirés de nous concocter un second cycle, je crois qu’ils ont encore beaucoup de belles choses à raconter.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2906

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Nogard T2 les feux
Voir la fiche produit
Ganesha 5 steampunk
Voir la fiche produit
Désicace couleur signée des deux auteurs ...
Voir la fiche produit
Stormcast eternal pour article magazine Ravage
Voir la fiche produit
merlin la quête de l'épée tome 2 - la forteresse de kur
Acheter sur BD Fugue
le sang du dragon - integrale tome 1 - tome 1 a ...
Acheter sur BD Fugue
Ys la légende tome 3 - déluge
Acheter sur BD Fugue
louis
Tolden louis
Retourner en haut de page