0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Fantasio se marie

Fantasio se marie

Scénario  et dessins : Benoit Feroumont
Couleurs : Christelle Coopman
Edition : Dupuis


 
Grande nouvelle dans le microcosme de la presse belge ! Fantasio va épouser l’héritière d’une ponte de la presse féminine. Et Spirou dans tout cela ? Il enquête sur un voleur de bijoux. Il s’est même adjoint les services d’un nouveau collaborateur. Ou plutôt d’une nouvelle collaboratrice, en la personne de Seccotine.
Une nouvelle aventure de Spirou vue par... Une plongée dans un univers « girly » loin des clichés masculins de Spirou. Un vent de fraicheur sur notre groom préféré. Un vrai régal !
 
A Bruxelles, Fantasio emmène Spirou vers une destination inconnue. Obnubilé par son smartphone, il manque de se faire renverser par une voiture. Spirou, exaspéré, se demande ce qui peut bien rendre son ami si distrait ! Cela ne peut être que l’amour ! En effet, Fantasio lui présente Chlothilde Gallantine, la fille de la prêtresse de la mode féminine et accessoirement sa fiancée !
A peine dans le bureau de la magna de la presse féminine, nos héros sont témoins d’un cambriolage. Ni une ni deux, Spirou se lance à la poursuite du voleur, suivi par Fantasio. Malheureusement, ce dernier, trop occupé à roucouler sur son téléphone laisse le voleur s’échapper.

Ce vol ne remet pas en cause le mariage et les bans de mariage sont à peine publiés que Fantasio quitte leur garçonnière pour s’installer avec sa dulcinée, laissant Spirou à sa solitude. Pas pour longtemps car quelques instants plus tard, Seccotine débarque, se propose comme nouvelle colocataire et partenaire. Spirou n’a pas d’enquête en cours, qu’à cela ne tienne, cet inédit duo part à la chasse au monte en l’air. Bien secondée par cette partenaire aussi charmante qu’intelligente, l’enquête de Spirou progresse rapidement. Elle va malheureusement remuer le passé de Spirou. Et le passé peut parfois être douloureux… même pour notre héros.
 
L’album s’ouvre par un flashback sur la seconde guerre mondiale. Thème assez récurent dans la série. A Bruxelles, une rafle est organisée. Prévenues à temps, deux femmes s’enfuient avec un précieux collier. Il s’agit de la pièce maitresse de l’intrigue. A quelques centaines de mètres des nazis, elles récitent une incantation et …
De retour au XXIe siècle, on découvre un Fantasio amoureux ! Ne soyons pas naïf, il s’agit d’une astuce pour le pousser vers la sortie. Et surtout laisser sa place à un nouveau partenaire. Et quel partenaire ! puisqu’il s’agit de Seccotine ! Il faut dire que les femmes sont omniprésentes dans cet album. Certains y verront un féminisme forcené, et la charge lancée contre le monde de la mode leur donnerait raison. D’autres, dont je fais partie, estimeront qu’il s’agit plutôt d’un rééquilibrage.

Cependant, même flanqué ce cette nouvelle acolyte, Spirou reste fidele à lui même. Il est aussi à l’aise dans les coulisses d’un défilé de haute couture qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine  et que dire quand Seccotine sort de la douche simplement vêtue d’un drap de bain !

Toujours est-il que le duo fonctionne très bien. Chaque personnage trouve immédiatement sa place. Le rythme est plutôt enlevé, tout en alternant actions et scènes de la vie quotidiennes assez rares chez notre héros.


L’intervention de sa mère (très loin de celle du petit Spirou !) et l’évocation de sa généalogie apportent à Spirou une certaine épaisseur, inconnue jusque là. L’intrigue, mélange d’action, de récits policier et fantastique, est intéressante et ne trouve son épilogue qu’à la dernière page ; ce qui n’est plus si courant.

Coté dessin, on retrouve le trait particulier de Benoit Feroumont. Assez proche d’un style cartoon, certains personnages sont très loin de notre imaginaire : c’est tout spécialement le cas de Spip, qui n’apparait que dans deux cases ! Mais, plus globalement, cela reste très sympathique à lire car les vignettes sont sobres et se concentrent sur l’essentiel. Les décors sont souvent réduits au minimum s’ils n’ont d’intérêt pour  le déroulement de l’histoire.
Ce dernier opus de Le Spirou de…  s’affirme donc comme un des meilleurs, et n’en déplaisent à quelques puristes grincheux et réactionnaires !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
2
avatar de etiennembdavatar de solomoon
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3078

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Recueil Spirou tome 332
Acheter sur BD Fugue
les femmes en blanc tome 16 - elle met mal l'alèse
Acheter sur BD Fugue
Millenium - fourreau tomes 1 et 2
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub The Babe tome 1
Retourner en haut de page