0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article FRNCK T02

FRNCK T02

Scénario : Olivier Bocquet
Dessin : Brice Cossu
Couleurs : Yoann Guillo
Editions : Dupuis

Plutôt que de manger cru, autant faire découvrir le feu! Mais avant d’arriver au barbecue, O.Bocquet et B.Cossu nous livrent un second album qui confirme le niveau du premier, c’est drôle, intelligemment construit et familial.

Seulement cinq mois après la sortie du tome 1, Franck prononcé « Frnck » est toujours coincé dans la préhistoire. Mais pas tant que les voyelles, c’est surtout la nourriture qui manque à notre jeune aventurier. Car les hommes préhistoriques, outre le fait de prendre leurs repas de manière ragoutante, mange leur viande crue ce qui a tendance à donner un peu envie de vomir. Mais comment font-ils pour manger ça ? Réponse des intéressés : « Ben j’me force, on ne mange pas par plaisir, on mange parce qu’on est obligés… On a bien essayé d’arrêter mais on s’est rendu compte qu’au bout d’un moment on mourait »
 


Bref, Franck a donc dans l’idée que leur faire découvrir le feu. Mais encore faut-il pouvoir lui donner vie et ce n’est pas la pluie qui s’abat sur le campement, ni les peurs de ses partenaires qui vont l’aider. Il ne reste plus qu’à le fabriquer à l’ancienne en frottant deux bouts de bois. Mais attention, le feu peut également et rapidement devenir une arme, ce qui pourrait mettre en péril la tribu et l’avenir de Frnck au sein de cette dernière.

 

 

C’est avec plaisir et excitation qu’arrive ce second tome de Frnck. Les auteurs Brice Cossu et Olivier Bocquet nous livrent un album réalisé dans la continuité du premier et qui a gardé ainsi tout le dynamisme du premier volume. Là maintenant Franck est définitivement coincé dans ce monde préhistoirique et c’est bien sûr cette différence de culture qui apporte une multitude de gags visuels en une case ou bien sur plusieurs pages comme « l’invention du micro onde », c’est à mourir de rire. Mais les gags ne sont pas que visuels, ils sont également dissimulés entre les lignes. Bref, tout cela est bien amené, bien travaillé, pas de blagues lourdes, avec un niveau de lecture pour les enfants comme pour les adultes.

 

Graphiquement, Brise Cossu livre un travail impeccable dans un style assez réaliste qui flirte avec le Nippon quant c’est nécessaire mais ce n’est pas mauvais.

En résumé, si tout le monde adhère, « Frnck » peut vite devenir une série incontournable et qui a de très beaux jours à venir. Moi je suis conquis.



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2954

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Complot tome 2 - La fin des templiers
Acheter sur BD Fugue
Les enquêtes du Misterium tome 1 - Le mystère Baphomet
Acheter sur BD Fugue
quidam
Merwan The Babe tome 1
Retourner en haut de page