0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article GHOST KID

GHOST KID

Acheter sur BD Fugue
GHOST KID

Scénario et Dessin : Tiburce Oger
Editions : GRAND ANGLE


 
A l’aube de la retraite, un vieux cow-boy solitaire part s’enfoncer dans le désert de l’Arizona pour retrouver sa fille qu’il ne connait pas. Accompagné d’un jeune Apache qui semble être une hallucination, Ambrosius va vivre une grande aventure humaine et palpitante pour la plus grande joie des lecteurs.
 

 
 
En 1896  dans le North Dakota, la neige tombe, l’hiver est rude à la fois pour les hommes mais également pour les bêtes. Mc Dougall se bat contre la tempête pour rejoindre une cabane et prendre la relève d’Ambrosius Morgan. C’est avec une certaine satisfaction que ce dernier le voit arriver. Ambrosius va enfin pouvoir redescendre dans la plaine et reposer son vieux corps meurtri par le temps.
 


Mais Mc Dougall n’est pas venu les mains vides, il apporte une lettre à Ambrosius qui va changer ses projets. Cette missive va le faire remonter dans le temps d’une vingtaine d’années, au moment où il a rencontré Anna. Mais ce n’est pas la seule surprise, il va surtout apprendre qu’il a une fille et que cette dernière a disparu à la frontière mexicaine alors qu’elle convolait en justes noces. Sous le choc ou sous l’émotion d’être enfin devenu père, Ambrosius va partir à la recherche de cette fille qu’il n’a jamais vue. Son périple va le mener sur des chemins tortueux, mêlant violence et hallucination à l’image de ce gamin apache qu’Ambrosius surnommera « Ghost Kid » et qu’il pense être le seul à voir.
 

 
Le western semble quelque peu être délaissé par le milieu cinématographique. Or en Bande Dessinée, ce genre est toujours attendu avec plaisir, peut-être parce qu’il est encore facile de raconter des belles histoires dans des décors gigantesques. Tiburce Oger n’en est pas à son coup d’essai dans le genre avec notamment Buffalo Runner.
Ici le personnage principal est un vieux cow-boy solitaire qui n’aspire qu’à une chose, celle de trouver un endroit où se poser après avoir bourlingué de ranch en ranch. Mais le destin va en décider autrement. Au lieu du repos, c’est l’aventure qui attend Ambrosius et surtout le lecteur qui va tomber sous le charme et l’empathie du personnage. Sans être hyper violent, cet album montre la dure réalité de la vie quotidienne à cette époque au Far West.
 


L’arrivée de « Ghost Kid » va également changer la vie d’Ambrosius. Ce garçon est-il réel, fait-il partie de son imagination ? Toujours est-il qu’Ambrosius va s’attacher à ce jeune Apache, va le protéger, prendre soin de lui comme si il souhaitait rattraper le temps passé de son rôle de père qu’il n’a pu assumer jusqu’à maintenant.
Graphiquement, On aime ou on n’aime pas le style de Tiburce Oger mais personne ne pourra nier qu’il sait maîtriser les grands espaces, les ambiances, les cadrages par son trait hyper dynamique.
Cependant, on peut regretter que la fin manque de piquant et arrive un peu trop rapidement, faisant retomber le soufflé du dynamisme et laissant le lecteur sur sa faim. Mais heureusement, globalement « Ghost Kid » est une très belle histoire avec une belle mise en scène qui mérite le détour.
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3761

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Alyson Ford tome 1
Alyson Ford tome 1 Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page