0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Guerres d'Arran

Guerres d'Arran

Acheter sur BD Fugue
GUERRES D'ARRAN
Tome 1 - La compagnie des bannis

Scénario : Jean Luc ISTIN
Dessin : Brice COSSU
Couleur : J NANJAN
Editions : SOLEIL

 
Tous les fans vont adorer retrouver leurs personnages principaux luttant ensemble contre la « veuve noire ». Encore une nouvelle série sur le monde d’Aquilon mais avec un concept sympa et une histoire qui tient la route par rapport au monde principal.
 
 
A Kastennroc, devant l’immense muraille, la Haute Reine Imalya a convié un public composé d’humains mais aussi de races anciennes à assister à un spectacle des plus morbides. Chacun observe le haut de la muraille où ont été installées des potences. Dans la foule, les personnes s’inquiètent et leurs angoisses augmentent à l’écoute des cliquetis de chaînes qui commencent à se faire entendre. Des êtres dont la tête est masquée par un sac en toile de jute commencent à monter les marches et sont installés sous les potences. Pendant ce temps, un mage qui fera office de conteur pour cette histoire devance l’arrivée d’Imalya, la Haute Reine des 4 royaumes d’Yrlanie. Ils sont venus annoncer au peuple l’exclusion des membres de la Compagnie des bannis dont le verdict du jugement a été prononcé à savoir, l’exécution par pendaison. Le premier accusé dont on dévoilera le visage au public n’est autre que L’orc Dunnrak. Mais avant d’être exécuté, il demande une dernière clémence, celle de regarder une dernière fois sa pierre de prédilection. C’est alors qu’il voit les noms de ses amis apparaître sur cette dernière : son fidèle compagnon de route Hidden (gobelin), les nains Oboron, Droh et les efles Ilaw’yn et Sieglin. Il n’y a plus de doute, c’est la fin de l’aventure pour la Compagnie des bannis.
 
Guerres d'Arran - BD, informations, cotes

Nouveau bouleversement sur les terres d’Arran avec l’arrivée d’un crossover annoncé en 6 tomes qui va réunir les héros emblématiques vus dans les albums parus depuis 2013 et qui aura pour sujet les affrontements entre les hommes et les anciennes races.
L’histoire débute à Kastennroc mais va rapidement basculer à Irvan, lieux fondateurs de la Compagnie des bannis. L’orc Dunnrak et son complice Hiden vont fonder cette troupe pour essayer de détruire la veuve noire et les monarques qui exploitent la Kicha, drogue responsable de l’effondrement de tous les peuples. Dunnrak va durant ce premier volume s’attacher à recruter, construire des alliances autour de lui avant de lancer sa première attaque contre le Roi de Vendor, sa première cible et le détonateur de ce qui pourrait déclencher les plus grandes batailles du monde d’Arran.

Guerres d'Arran - BD, informations, cotes

En parallèle des séries phares, Jean-Luc Istin se lance dans un nouveau défi, celui de mettre en place un crossover de génie à savoir réunir des personnages importants au sein d’une série sur 6 tomes, les guerres d’Arran. Une fois n’est pas coutume, ce nouveau concept fait beaucoup référence aux autres séries et donc aux personnages. Ce n’est pas toujours simple à suivre si on tente de rattacher tous les wagons mais si on se laisse simplement porter par l’ambiance et l’histoire, les lecteurs n’auront aucun souci pour apprécier et aimer ce nouveau volet. Le scénariste va, dans une première partie de l’album, confier à Dunnrak et Dröh les rôles de recruteurs pour fonder la Compagnie des bannis. Les deux hommes vont ainsi réunir une palette de représentants des anciennes races (Elfes, Gobelins, Nains, Orcs). Cette union va permettre de sceller leur envie de vengeance, de haine, des prémices pour les futures scènes d’action et de combats des plus sanglants. Mais cette union pourrait venir être perturbée par des trahisons, les espions et les morts, ce en quoi consistera la deuxième partie de l’album.
 
Les guerres d'Arran tome 1 - BDfugue.com


C’est Brice Cossu qui tient le rôle de dessinateur dans ce premier volet. Bien loin du style de dessin qu’il a utilisé sur des séries comme Frnck ou Spirou, Brice Cossu revient un peu (avec le talent en plus) à ses premières séries d’heroic fantasy. Ses personnages sont très dynamiques, parfaitement identifiables, chose pas simple compte tenu du nombre impressionnant de personnages différents appelés à jouer un rôle dans cet album. Une très belle revue, Bravo Monsieur Cossu. Son dessin est fortement aidé par une très belle mise en couleur de Nanjan qui a su donner une âme à cet album.
Vivement la suite, il est maintenant sûr après ce premier album que le monde d’Aquilon va prendre encore un peu plus de place sur les étagères avec les Guerres d’Arran.
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5136

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

annonce boutique
espace pub Lejeune
Retourner en haut de page