0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Hillbilly T01

Hillbilly T01

Hillbilly T01
 
                                            
Scénario, dessin, couleur :  Eric Powell
Editions : Delcourt
 
 
Nouvelle série du créateur du Goon, et nouvelle réussite pour cette histoire mélangeant folklore de sorcières et légendes des pionniers américains.
 


Rondel est un vagabond qui parcourt inlassablement les collines et les vallées d’un monde qui n’a pas de nom, mais qui pourrait ressembler à l’Amérique montagneuses des 17-18ème siècles. Il y croise de rares villages et quelques habitations isolées. Rarement le bienvenu, il repart souvent en sauveur car le rôle qu’il s’est donné est de traquer et de détruire toutes les sorcières maléfiques des collines. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne manque pas de travail. Pour l’aider à triompher, il peut compter sur les deux cadeaux que lui a fait une sorcière qu’il a sauvé dans sa jeunesse : le couperet du diable et les yeux noirs. Le hachoir provient de la cuisine même de Satan, ce qui le rend particulièrement efficace contre les créatures dotées de pouvoirs. Quant aux yeux noirs, ils lui permettent non seulement de voir (Rondel est né aveugle) mais aussi de voir l’invisible. Ainsi est née la légende du vagabond Rondel qui a juré de ne pas s’arrêter avant d’avoir tuer toutes les sorcières, aidant ceux qu’il peut, vengeant les autres.
 


On reconnaît tout de suite la patte d’Eric Powell. Graphiquement, c’est toujours aussi puissant avec des personnages charismatiques et des monstres parfaitement difformes. Certaines créatures grotesques semblent toutes droites sorties de The Goon, alors que d’autres, les animaux magiques notamment, font preuve d’une présence majestueuse inédite. Le décor, lui, change considérablement des précédents travaux d’Eric Powell avec ses collines, ses forêts et ses ravins tout en nuances sépia, ce qui accroit l’impression de désespoir et de solitude de ces contrées. A croire que le soleil ne se lève jamais sur ces terres maudites.
 


Le ton aussi est sensiblement différent, moins burlesque que dans the Goon, plus tragique, il fait penser aux vieilles légendes des temps anciens que l’on pourrait se raconter au coin d’un feu pour se faire peur. Il y a définitivement un côté légendaire à notre héros et à ses aventures, c’est pourquoi le manque d’informations sur le contexte (où et quand cela se passe) n’est pas un problème, au contraire.
A mi-chemin entre le fantastique grandiloquent de The Goon et l’horreur douce-amère d’Harrow County, cet Hillbilly ravira les fans d’Eric powell et constitue pour les autres un bon moyen de pénétrer son univers si personnel et reconnaissable.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3694

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album La Lance Opale de Feu ...
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 3 dédicacé
Voir la fiche produit
The Babe tome 1
Voir la fiche produit
Ki-itchi VS tome 7
Acheter sur BD Fugue
caravane tome 2 - la loi des monstres
Acheter sur BD Fugue
ceux qui ont des ailes tome 6
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page