0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article HOT SPACE

HOT SPACE

Acheter sur BD Fugue
HOT SPACE
CRASH PROGRAM - TOME 1

Scenario et Dessins : Le Pixx
Couleurs : Daviet
Editions : KAMITI


 
La mutation du lieutenant Nohraia Kovalski sur Ouranos n’est peut-être pas due au hasard. Le premier album de la série Hot Space entraîne le lecteur vers un monde, où se mêlent violence et complot politique, orchestré par Le Pixx.
 
 
 
Après une longue phase d’hibernation au sein de sa navette spatiale, le lieutenant Nohraia Kovalski se réveille difficilement. Une bonne douche, un café et une cigarette lui permettent de reprendre son chemin, direction la station orbitale d’Ouranos. La jeune lieutenant a été affectée sur cette base sans grand intérêt où son rôle se limite à un poste d’observation et d’intendance, une station relais pour observer les activités des autochtones de la planète Aoba.
 

Cette mutation est la dernière chance pour Nohraia, victime d’une sanction hiérarchique. Sa première mission est d’aller réparer une station d’écoute implantée sur Aoba. Mais une fois arrivée dans l’atmosphère de cette planète, sa navette va être prise en charge par un missile, piloté par les rebelles. Elle est contrainte à un atterrissage forcé et ne devra sa vie qu’à la providence. Nohraia semble être la cible des rebelles, elle n’est en réalité qu’un jouet à la solde d’un complot. Mais le lieutenant Kovalski ne se laissera pas faire.
 

 
Pierre Le Pivain alias Le Pixx n’est pas un débutant dans le monde de la BD et pourtant il nous livre à travers Hot Space son premier album édité par la jeune maison d’édition Kamiti. Pour un premier album on pourrait s’attendre à une multiplication des erreurs or il n’en est rien. Le décor est bien planté, l’ambiance SF est bien présente par sa technologie, ses moyens de locomotion, ses décors et costumes, le lecteur se trouve ainsi immédiatement embarqué. Le récit est bien construit, compréhensible même s’il manque un peu de rebondissement ou d’imprévu. Heureusement, la situation violente et sans pitié dans laquelle évoluent les personnages vient balayer ce petit manquement.
 


Graphiquement, le dessin est très abouti, les personnages sont rapidement identifiables, l’auteur alterne sans difficulté les pleines pages et les gros plans sans casser la dynamique de son découpage.
Il reste maintenant deux albums pour comprendre où l’auteur nous mène et pour apprécier à sa juste valeur ce premier album.
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2673

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

annonce boutique
grain de liberté Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page