0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Interview Pascal Bresson - Exposition René Follet

Interview Pascal Bresson - Exposition René Follet

"PLUS FORT QUE LA HAINE" un album a découvrir -
une exposition à admirer. A cette occasion, nous avons pu échanger avec Pascal Bresson, scénariste et ami de René Follet.


Bonjour Pascal,
 
Vous voici revenu de Paris où se déroulait une exposition sur votre ami René Follet...
Oui, une très belle exposition sur notre album « PLUS FORT QUE LA HAINE »... Une exposition organisée par notre éditeur à la Galerie Glénat. Elle est visible jusqu'au 20 septembre...

Enfin, une exposition qui rend hommage au grand Maître René Follet...
J'avais anticipé auprès de notre éditeur Glénat de réaliser une exposition autour de notre album à paraître le 10 septembre, une exposition sur le travail de René Follet, considéré par la profession comme le plus grand dessinateur de notre temps... Car je pense qu'il était important et juste de lui rendre hommage, car je crois savoir que ce sera son dernier album. C'est une info...

Qui est René Follet ?
Pour moi, c'est le plus grand ! Mais avant d'être ce grand « Artisan », c'est surtout un ami, mon « Papa de métier ». Nombre de ceux qui ont croisé René ont été marqués par sa grande gentillesse et sa grande modestie. C'est un homme discret, généreux, humaniste... C'est un personnage René. Un personnage confidentiel, pour ses pairs, c'est une référence. Comment ne pas être frappé par sa virtuosité, par sa vitalité qui habite le moindre de ses dessins. René est un illustrateur avant d'être un dessinateur. Je le compare souvent au célèbre Paul Cuvelier. Il a plus de soixante ans de métier, soixante ans de passion...


 
Etait-il présent lors du vernissage ?
René n'aime pas la foule, ni les contacts superficiels. C'est un grand timide. Il préfère qu'on le juge sur la qualité de son travail. C'est ce qui explique le côté discret du personnage... Les Editions Glénat, m'ont demandé de venir en tant que scénariste de cet album, de venir le présenter, de le porter...
 
Parlez-nous de l'exposition...
Elle est magnifique ! Superbe, j'en ai encore des frissons rien qu'à en parler. Que d'émotions. Cet un aboutissement que d'avoir réalisé cet album. On peut découvrir tout le talent de René Follet. Toutes les pages de l'album étaient exposées ainsi que tous ces superbes crayonnés. La couverture aquarellée était là aussi, claquante, vibrante, tout est dans le regard du personnage. Regardez-là bien, cette couverture vous transporte. Pour cette histoire qui se déroule en Louisiane des années 1930, René a préféré travailler au lavis. Une maîtrise que seule René sait faire ! Chaque case est une narration en bande dessinée, une vraie illustration. Il a une puissance graphique incontestable. C'est le plus grand. Par contre, le petit « hic », c'est que la profession n'était pas présente ! A part deux auteurs : Farid Boudjelal et Patrick Gaumer (Que je remercie au passage)... C'est dommage, aucune curiosité de la part des gens qui font ce métier ! Dieu merci, les admirateurs, passionnés étaient au rendez-vous. J'ai pu leur faire faire une visite au travers de l'univers de René, leur expliquer sa méthode de travail et leur raconter dans des grandes lignes l'histoire de notre héros DOUG WINSTON...


Etes-vous content de cet album « PLUS FORT QUE LA HAINE »
Oui, je suis fier d'avoir fait cet album avec mon ami René Follet. C'est le second. Nous avions réalisé ensemble « L'AFFAIRE DOMINICI » aux Editions Glénat. Malheureusement, René n'a que trop rarement touché un large public, et j'en suis triste. C'est le plus grand. Pourquoi ? Je ne sais pas ! Quand je vois certains auteurs qui débutent obtenir des prix, alors que René n'en a eu que très peu, quand je constate le peu de reconnaissance vis-à-vis d'un homme tel que lui, ça me rend malade ! Avec « Plus fort que la Haine », je m'attends encore à tous. Ce n'est pas un album commercial, c'est un album humaniste, plein d'espoir... Une fable humaniste dans une Amérique rongée par le racisme et la ségrégation, qui prouve que, quoi qu’il arrive, la haine n’est jamais la réponse. Je suis sceptique. Faut déjà que notre album soit vu et lu... On verra bien pour l'avenir de Doug Winston. Mais moi, je suis fier d'avoir participé et réalisé cette BD avec René, c'est ma plus grande fierté. J'en suis ému rien qu'à en parler. Il m'a donné ma chance et je lui en suis reconnaissant. Une reconnaissance à vie...

Merci Pascal,


 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3532

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Entre terre et mer tome 1 - Le Grand Banc
Acheter sur BD Fugue
Stevenson, le pirate intérieur
Acheter sur BD Fugue
Jean-Corentin Carré l'enfant soldat tome 1 - 1915-1916 (version breton)
Acheter sur BD Fugue
galland
stern T04 Galland
Retourner en haut de page