0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Jazz

Jazz

Scénario : Serge Scotto et Eric Stoffel
Dessin et couleurs : Dan A
Editions : Grand Angle

 
 
Le jeune Blaise est un brillant savant. Il décide de consacrer son existence à l’étude d’un manuscrit inédit de Platon. Trente ans plus tard, un rival démontre que ses hypothèses sont erronées. C’est alors que Blaise prend conscience qu’il a gâché sa jeunesse et décide de rattraper le temps perdu. Une jolie adaptation d’une pièce un peu oubliée de Marcel Pagnol sur le temps qui passe, la fragilité de la passion et du savoir.

Paris 1902. Dans une chambre de bonne à l’ombre de la Tour Eiffel, Blaise fait ses valises. Reçu premier à l’agrégation de grec ancien, il est nommé au lycée d’Aix-en-Provence. À son ami Barricant, venu lui rendre visite, il fait part de ses projets : il pense avoir découvert un manuscrit inédit de Platon, le Phaéton. Malheureusement le texte est abîmé et Blaise décide de consacrer son existence à son étude minutieuse. Il en espère un poste de faculté et pourquoi pas un fauteuil à l'Académie des inscriptions.

1926, Barricant, de passage à Aix pour ses affaires, rend visite à Blaise. Dans le jardin de la faculté, le doyen lui demande de préparer son ami à une déception. En effet, ce dernier attend sa nomination à la Sorbonne. Cette promotion constitue le résultat des efforts consentis par Blaise. Malheureusement les révélations par un rival britannique de l’inexactitude de ses hypothèses ruinent ses espérances. Alors qu’il a consacré près de 30 ans au savoir, sans jamais penser à vivre, Blaise fait volte-face. Il exhorte ses étudiants à profiter de leur jeunesse. C’est alors qu’il fait la rencontre du fantôme du jeune homme qu’il était autrefois. L’ectoplasme le pousse à vivre sa jeunesse, à conquérir les femmes et surtout cette jeune et jolie étudiante, Cécile.
 
Après les mémoires d’enfance, Merlusse et Topaze, et avant le Schpountz, les éditions Grand Angle poursuivent l’adaptation de l’œuvre du grand Marcel Pagnol. Le scénario est toujours le résultat du travail d’adaptation d’Éric Stoffel et Serge Scotto. Il reprend la construction de la pièce en 4 actes conservant les caractéristiques d’unité du théâtre. L’album ne perd alors en rien le dynamisme de la pièce. Vous allez me dire "mais je ne connais pas cette pièce !" Il est vrai qu’elle ne figure pas parmi les œuvres les plus connues de l’auteur provençal. Elle propose toutefois aux lecteurs de réfléchir sur le sens de la vie, sur sa brièveté, sur la nature des études et la fragilité de la passion.

Comme toujours chez Pagnol,  une galerie de personnages haut en couleur peuple l’entourage du héros : l’ami Barricant, le doyen ou encore la bonne Mélanie. Tout ce petit monde échangeant des dialogues marqués. L’autre intérêt du texte est qu’il introduit, une fois n’est pas coutume, une dose de paranormal. C’est là que A. Dan montre toute sa maîtrise. Non content de rajeunir le personnage, il confère au fantôme des temps passés un caractère propre à travers une mise en couleur particulière : le fantôme est transparent, tout en rayonnant. Un vrai fantôme ! Pour le reste, le style semi-réaliste est très agréable. Le dessinateur s’amuse à dynamiter les règles de la mise en page, à la manière de ce que Marcel Pagnol faisait avec celle du théâtre.
 
Une nouvelle fois, les editions Grand Angle relèvent le pari de faire partager la joie de lire Marcel Pagnol aux plus jeunes comme aux moins jeunes.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2851

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche originale Mon Père ce Poivrot
Voir la fiche produit
LA PARTIE DE BOULES
Voir la fiche produit
LE OKI D ODZALA
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
La Gloire de mon père
Acheter sur BD Fugue
Oukase - intégrale tome 1 à tome 4
Acheter sur BD Fugue
pandora tome 3 - le porteur du noth
Acheter sur BD Fugue
gilson
esme louis
Retourner en haut de page