0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Je suis cathare 7 L'accomplissement

Je suis cathare 7 L'accomplissement

Scénario : Makyo
Dessin : Alessandro Calore
Couleurs : Claudia Checcaglini
Éditions : Delcourt
 
 
Mariel et Guilhem poursuivent leur quête de la cathédrale du vide. Pour le guérisseur,  seul le labyrinthe qu’elle renferme peut l’abreuver de réponses. Mais la route est longue et l’ennemi, l’inquisiteur Arnaud Gui, toujours prêt à fondre sur notre héros.
Ce septième album vient clore la série. S’il est davantage question de philosophie, les scènes d’actions rythment toujours l’album. Une série à recommander.


Depuis des mois qu’ils parcourent les grottes du Mont des Egarés, Mariel et Guilhem n’ont trouvé que misère, famine et froid. Face à ces conditions, la foi de Mariel s'effrite un peu plus chaque jour. Le guérisseur, lui, demeure déterminé. Accompagné des fantômes du passé, il poursuit sa quête, comme tant d’autres. Son but : la mythique cathédrale du vide, le sanctuaire sacré des Parfaits, des Cathares. Le labyrinthe qu’elle contient est censé répondre aux questions qui hantent Guilhem. Mais pour les catholiques, la cathédrale est impie et l’inquisiteur Arnaud Gui n’arrêtera  sa quête que lorsqu’il l’aura trouvée, quitte à s’y perdre.

 
En 2008, sortait le premier tome d’une nouvelle série intitulée Je suis cathare. Presque dix ans plus tard, sort le septième et dernier opus d’une série désormais reconnue. Il est évident que clore une telle série n’est pas chose aisée. Néanmoins Makyo s’en sort avec brio. Le scénariste nous livre une conclusion simple, en opposant ces deux personnages principaux. Il est très difficile de faire la part des choses entre réalité et vision mais c’est tant mieux. Cela nous montre le cheminement psychologique et laisse de nombreuses portes ouvertes aux interrogations.




Alessandro  Calore met toujours son style réaliste au service de ce scénario exigeant. L’alternance des angles de vue et le choix de la pagination apportent une grande fluidité et un dynamisme à la lecture. Le tout est rehaussé par les couleurs toujours adéquates  de Claudia  Checcaglini.
 
Terminer une série, c’est toujours un exercice compliqué. Alors qu’elle avait débuté comme une aventure médiévale assez classique, ce dernier opus laisse davantage de place à la réflexion. C’est nettement plus exigeant mais si vous n’avez pas peur de vous perdre dans la cathédrale du vide, n’hésitez pas.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3073

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Test Couverture Jeu d'Ombre Tome 1
Voir la fiche produit
Test Couverture Jeu d'Ombre Tome 1
Voir la fiche produit
Dédicace NB Malvoulant
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
les 110 pilules
Acheter sur BD Fugue
Spawn - la saga infernale tome 4 - jeux de dupes
Acheter sur BD Fugue
we are always... tome 6
Acheter sur BD Fugue
sobd
sobd jimm
Retourner en haut de page