0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Jeu d'ombres 1 Gazi !

Jeu d'ombres 1 Gazi !

Scénario : Loulou Dedola           
Dessins : Merwan
Editions : Glénat
 
Viviane et Cengiz sont de brillants étudiants en droit qui habitent dans des quartiers chauds de Lyon. Pleins d’idéaux et de confiance, ils se lancent dans la politique afin de réconcilier les jeunes et les autorités. Malheureusement, dans la cité, les problèmes ne sont jamais loin.
Un thriller social, réaliste et haletant superbement mis en image par Merwan.

A Lyon, lorsque Viviane enfile son short, cela marque la fin de l’année universitaire. Mais, ainsi vêtue, en bas de son immeuble, elle se fait regarder de travers lorsqu’elle descend chercher le courrier lui annonçant son échec à sa licence de droit.

Dans un autre quartier, Cengiz, fils d’immigré turc, lui propose de fêter cette fameuse licence, qu’il a obtenu, lui. Au petit matin, sur le chemin du retour, Amine tombe littéralement du ciel devant le capot de Cengiz. Petit dealer, il est poursuivi par la BAC et blessé. Solidaire, Cengiz le cache dans son coffre puis le dépose chez sa tante. De retour au quartier, Cengiz découvre les prémices d’une bataille rangée ! Une folle rumeur s’est propagée : Amine est mort sous les balles de la police.

Il se lance alors dans une médiation. Il doit convaincre les jeunes de banlieue, mais également la police, qu’il ne s’agit que d’un malentendu. Après une nuit agitée, Cengiz réussit à calmer tous les esprits et acquiert une aura incomparable. Malheureusement, quand on habite en banlieue, les problèmes ne sont jamais loin…

 
La banlieue. Loin des clichés « Karcher » et autre affaire Neyret, Jeu d’ombres nous propose une vision sans fard mais sans catastrophisme non plus. Une vision des plus réalistes, entre religion et drogue, petits boulots et volonté de s’en sortir. Enormément de choses donc et un album qui ne compte que 58 pages. C’est dire si le rythme est haletant mais également maitrisé grâce à un découpage au millimètre.

Maitrise est aussi le mot qui caractérise le mieux le dessin. Identifiable après quelques pages, chaque personnage est un concentré de Joey Star : bourré de charisme tout en conservant sa part d’ombre, son coté obscur. La narration en 5 bande (cela faisait longtemps que je n’avais plus revu cela) est intense, je l’ai déjà fait remarquer, mais le travail de cadrage de Merwan fait merveille. Tout comme la mise en couleur directe à l’aquarelle.
 
Un excellent thriller politico-social développé par des personnages fort en gueule. Un premier opus qui laisse présager un diptyque incontournable !
 


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3061

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche l'Or et le Sang tome ...
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T01
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
Brezza Les sirènes du Gogoswing
Voir la fiche produit
noritaka tome 5
Acheter sur BD Fugue
appleseed tome 2
Acheter sur BD Fugue
immondys tome 2 - le côté lunaire
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page