0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Kill or be killed -3-

Kill or be killed -3-

Acheter sur BD Fugue
Kill or be killed -3-
 
 
Scénario : Ed Brubaker
Dessins : Sean Phillips
Couleurs : Elizabeth Breitweiser
Édition : Delcourt

 
 
Kill or be killed -3- est l'avant-dernier tome des aventures de Dylan devenu tueur en série justicier malgré lui. Entre infiltration, introspection et remise en question, ce n'est pas un démon mais plusieurs qu'il devra affronter, dans tous les sens du terme.
 

 
À l'issue du tome 2 de Kill or be killed, on restait sur la dernière scène où Dylan se mettait à douter l'existence du démon, en le voyant sur une des illustrations de son père artiste. C'est pour cela que cet opus est en partie axé sur ses recherches dans les archives familiales dont certaines découvertes viendront renforcer ses doutes. Pour ne rien dévoiler d'important, disons juste que la lecture des chapitres 3 et 4 rappellera à certains cinéphiles le film "L'effet papillon". Le démon existe-t-il vraiment ou est-il atteint d’une pathologie telle que la schizophrénie ? Mises à part ses introspections, Dylan poursuit sa mission mais cette fois-ci à contrecœur. Il voudrait redevenir un étudiant normal, enfin de son point de vue, mais un de ces crimes vient le rattraper. On pouvait  s’attendre à une traque de plus en plus intense des forces de police mais ce serait oublier « celle qui n’oublie jamais ». Dylan n'aurait peut-être pas dû assassiner un cousin du parrain de la mafia russe New Yorkaise...
 


Dans ce troisième tome Dylan emmène toujours avec lui le lecteur en lui parlant directement, jouant sur les flashbacks, d’ailleurs deux chapitres sur quatre sont constitués d’un enchevêtrement de souvenirs. Ces derniers feraient presque oublier le temps présent, tellement nombreux sont-ils qu'on en vient à feuilleter les tomes précédents pour identifier un personnage évoqué et l'événement associé à lui. D'ailleurs on regrettera l'absence de Lily Sharpe, cette enquêtrice du NYPD, la seule à croire à la thèse d'un tueur en série de pourritures.  Elle l’a même prise en photo lors de l’enterrement de Rex, sans savoir qu’elle tenait le justicier dans son objectif. Mais l'intrigue est plus centrée sur la mafia russe ce qui vaudra un joli jeu du chat et de la souris où Dylan semble tantôt avoir un coup d'avance tantôt être franchement en retard sur ses poursuivants. Mais il avance méthodiquement : surveille, s'infiltre et frappe. Avec étonnement on découvre en lui un réel travail de détective qui ne se résume pas à une recherche de ses futures proies devant un écran d’ordinateur.  Cette ambiance d'espionnage colle bien avec l'univers toujours aussi sombre que procurent les dessins : on oscille entre le rouge du sang et le noir de la violence froide dont Dylan est le bras armé.
 


Un tome 3 plaisant mais dont certaines sous-intrigues ont été privilégiées, ce qui laissera peut-être le lecteur sur sa faim.
 
 


Philippe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2673

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace couleur Malvoulant
Voir la fiche produit
Malvoulant t2
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
Dédicace NB Malvoulant
Voir la fiche produit
walking dead tome 15 - deuil et espoir
Acheter sur BD Fugue
orange chocolat tome 4
Acheter sur BD Fugue
le pauvre type
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
grain de liberté Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page