0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Killed or be killed -1-

Killed or be killed -1-

Kill or be killed -1-
 
Scénario : Ed Brubaker
Dessins : Sean Phillips
Couleurs : Elizabeth Breitweiser
Édition : Delcourt



 
Après une tentative de suicide ratée, Dylan encore étudiant à 28 ans se voit dans l'obligation de tuer un méchant par mois. C'est le contrat qu'un démon lui force d'accepter pour pouvoir continuer à vivre. Entre recherches du premier meurtre, flashbacks vers l’enfance et chasse aux salopards, on suit le parcours sombre d’un antihéros dans un thriller prenant.
 
 
Le premier chapitre où le personnage nous raconte sa descente vers les enfers de sa vie est très captivant. On alterne entre flashbacks vers l'enfance et recherche du premier meurtre à commettre. Si les deux récits sont racontés en même temps dans les deux premiers chapitres, il est évident qu'ils soint liés. Entre déboires sentimentaux et autres accidents de la vie, tout lecteur trouvera à s'identifier au personnage principal. On y trouvera un petit peu de Dexter de la série éponyme, à la différence que Dylan est vraiment un monsieur tout-le-monde dont la mission de tuer lui est tombée dessus et non pour pallier une maladie mentale. Même si la possibilité que son cerveau ait tout inventé lui taraude régulièrement l’esprit.  Ce qui ne l'empêche pas de se prendre au jeu : la narration du premier chapitre nous montre qu'il s'est accommodé de sa mission.
 


Dylan est un antihéros double. Antihéros dans sa vie avant qu'elle ne bascule vers l'obscur. Presque  trentenaire et encore étudiant, amoureux de sa meilleure amie, celle-ci sort avec son colocataire. Dylan se sent être un raté, d'où sa tentative de suicide. Antihéros aussi de par sa mission, tel Dexter Morgan il tue, certes des méchants, mais il joue le rôle d'un justicier hors-la-loi. Il cherche à se cacher, invente des histoires à ses proches, agit dans l’ombre. Le noir, symbole aussi du démon omniprésent, nous plonge dans une véritable emprise. Même le jour semble sombre. Ce qui n'empêche pas à l'album d'avoir des couleurs très vives, sûrement responsable de l'avertissement "Pour lecteurs avertis".
 


Comme tout bon thriller Kill or be killed tient en haleine le lecteur de la première à la dernière page. On entre tout de suite dans le vif du sujet, avec une voix froide qui nous explique comment on devient un tueur en série tout en nous faisant assister à des meurtres de sang froid. On nous dépeint un homme normal aux prises avec ses démons, ce qui est le cas de le dire…
 


Ce qui fait la richesse de ce premier album, c’est la psychologie des personnages. De Kira, la petite-amie de son ami et colocataire Mason à Dylan, on creuse au plus profond des gens en trouvant ce que la nature humaine a de plus vil. Dylan, tout en cherchant à se justifier, s’interroge sur ce qui fait la noirceur de la société américaine. Il passe son temps à nous parler et c’est ce qui nous lie à lui. La dernière planche fera écarquiller les yeux du lecteur.

On attend la suite avec impatience.
 


Philippe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3061

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Malvoulant t2
Voir la fiche produit
Dédicace Le Malvoulant Couleur - Paul ...
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
Dédicace couleur Malvoulant
Voir la fiche produit
Star Wars Épisode II - L'Attaque des clones (édition 2015)
Acheter sur BD Fugue
Nous, les morts tome 4 - Les enfants d'Abel
Acheter sur BD Fugue
croisière cosmos
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page