0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L’Argent fou de la Françafrique

L’Argent fou de la Françafrique

Acheter sur BD Fugue
L’Argent fou de la Françafrique
L'Affaire des biens mal-acquis
 

Scénario : Xavier Harel
Dessins : Julien Solé
Couleurs : Claire Champion et Caroline Nguyen
Éditions : Glénat


 
L'argent fou de la Françafrique retrace un feuilleton judiciaire de 10 ans entre la France, la Guinée équatoriale, le Congo-Brazzaville et le Gabon. À l'origine d'une plainte pour recel de détournement de fonds publics, le CCFD-Terre Solidaire va mettre en lumière un jeu à trois entre la classe politique française, des chefs d'État africains et la compagnie pétrolière ELF. Le tout avec la discrétion de grandes banques françaises et de leurs filiales.
 


L'album commence le 28 septembre 2011, Avenue Foch à Paris. Une partie des biens détenus en France par Teodoro Nguema Obiang Mangue, Vice-président de la Guinée équatoriale et fils du chef d'État, vient d'être saisie par la police française. Ceci est l'aboutissement du feuilleton judiciaire des "Biens mal acquis" par des clans de chefs d'État africains entamé il y a 10 ans par Jean Merckaert du CCFD-Terre Solidaire. Voulant revenir aux origines de la Françafrique, le scénariste Xavier Harel met en lumière les relations entre Paris et ses anciennes colonies au sein d'un système triangulaire où la classe politique française, tous partis confondus, a pris part.
 
Volontairement à charge contre les États pétroliers africains et la France, cet album est à destination de tous les lecteurs ayant suivi l'affaire, notamment à l'époque des procès. Dénonçant les agissements mais aussi l'inaction des médias et des différentes majorités au pouvoir en France, il ne tombe jamais dans la calomnie. Comme il suit pas à pas le travail du CCFD-Terre solidaire et d'autres ONG comme Transparency International, il a pour seul but de dénoncer la corruption et les inégalités de richesse dans des pays comme le Gabon ou le Congo-Brazzaville, terrains et thématiques de ces dernières. On y a voit la difficulté de faire entendre une dissonance dans la politique africaine française, tellement grands sont les enjeux énergétiques et de pouvoir. Lenteur de la justice, intimidations, piratages informatiques et menaces ont été parfois le quotidien sur les deux continents de ceux qui voulaient faire éclater les scandales au grand jour. Une partie de l'histoire est scénarisée pour être adaptée en bande-dessinée, notamment au niveau de certains dialogues privés.
 

 
L'aspect le plus positif de l'album est son ambition d'exhaustivité : des détails de l'enquête amenant à la plainte par différentes ONG aux multiples acteurs français et africains. Les dessins de Julien Solé accompagnent bien les différents exposés à l’aide de pleines pages en forme de schémas ainsi que les dialogues des clans des chefs d'État africains, représentés en ce qui concerne les visages, en gangsters. On regrettera peut-être l'absence de chapitres sur ces derniers,  qui aurait été peut-être plus agréable à la lecture que le système de chapitres par thème comme "Le paradoxe de l'abondance" ou "Les années Elf". On appréciera la postface en forme d'entretien avec Jean Merckaert, pour mieux comprendre les enjeux défendus par le CCFD- Terre Solidaire. Et pourquoi pas la lire en introduction ?
 
Un album au parti pris évident mais son titre ainsi sa couverture annonce d'entrée « la couleur » et ne cherche pas à tromper le lecteur. Avisé, ce dernier le lira probablement d'une seule traite.


Philippe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2799

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

La petite bédéthèque des savoirs tome 3 - Les requins
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page