0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article l'art du crimes T02

l'art du crimes T02

Scénario : Olivier Berlion / Marc Omeyer
Dessin : Eric Stalner
Couleur : Delf
Editions : Glénat

 
L’inspiration peut-elle trouver sa source auprès de la mort? Heureusement les auteurs de «L’art du crime» n’en sont pas à ce stade pour nous livrer ce second opus où le suspense est garanti!
 
Paris en décembre 1860, Gréville, le réputé critique d’art, arpente une galerie à la recherche d’un nouveau « Caravage », d’un nouveau talent. Pendant ce temps le jeune peintre Hippolyte Beauchamps arrive de Rouen pour conquérir la capitale. Il retrouve à Paris son ami et richissime héritier Maxime De Champigny. Ce dernier le prend sous son aile et le loge dans une chambre de bonne.



Hippolyte, fort de ses ambitions va proposer ses œuvres à un galeriste. Mais ce dernier lui rit au nez. Le moral d’Hippolyte est au plus bas, relégué à proposer ses toiles sur les quais de Seine. Heureusement son cœur et son inspiration n’ont d’yeux que pour la belle Emilie, vendeuse de chapeaux.

Mais le destin va prendre une autre tournure. A la sortie d’un bistrot, les deux acolytes vont se faire agresser par une bande de malfrats et Maxime va trouver la mort devant les yeux d’Hippolyte.
De rage et à la vue de cette scène de violence, le jeune artiste va jeter toute sa haine sur sa toile et peintre un tableau audacieux qui va faire monter sa cote auprès des critiques et du public. Finalement, cette agression, ce sang, ce crime … La mort ne serait-elle pas une source d’inspiration?


 
Pour ce deuxième opus de la série concept «L’art du crime», c’est la peinture que le duo Berlion-Omeyer ont mit en scène. Et plus particulièrement : l’inspiration ou comment un peintre peut atteindre le paradis. Certains artistes tombent dans des drogues aux multiples vertus hallucinogènes. Hippolyte lui, a choisi d’atteindre le paradis par la terreur. Ce qui nous livre un second volet où le suspense est encore plus présent avec ce personnage à double personnalité, une sorte de «Docteur Jekyll et Mister Hyde». Ses toiles font fureur et terrifient les gens sans que jamais il ne se dévoile. Hippolyte ne trouvera l’inspiration et des sentiments que dans le meurtre et le sang.


 
Graphiquement, attention, on a affaire à du grand Eric Stalner qui est largement à la hauteur du sujet. Vous apprécierez tout particulièrement toutes ces cases où les perspectives sont finement étudiées, les décors et costumes détaillés nous plongent sans problème dans le Paris du 19ème.
 
Les prochains volets traiteront de l’architecture puis la sculpture, deux sujets qui nous délivreront deux nouveaux crimes et peut-être des éléments supplémentaires sur les secrets d’Olivier Berlion et Marc Omeyer.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4391

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Crayonné Balle Tragique P2
Voir la fiche produit
Sweet Home dedicace 1 perso
Voir la fiche produit
conrad et paul tome 5 - poppers ! mange-cul ! pince-tétons
Acheter sur BD Fugue
bleach tome 34 - king of the kill
Acheter sur BD Fugue
ombres tome 6 - le crâne 2
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page