0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L'érection Tome 2

L'érection Tome 2

Scénario : Jim
Dessins : Lounis Chabane
Couleurs : Delphine
Editions : Grand Angle

 
Après plusieurs heures de conversation houleuse, Léa et Florent vont finalement se coucher. Mais lorsque la sonnette retentit et qu’Alexandra apparaît dans le montant de la porte, on se doute que la nuit n’est pas terminée.
Suite et fin de la folle soirée de Léa et Florent, orchestrée avec brio par le duo Jim-Chabane.

A trois heures du matin, dans leur immeuble haussmannien, Léa et Florent se couchent, enfin. Léa dans la chambre conjugale. Florent sur le canapé mais toujours accompagné ; de son érection « médicalement assistée ». Lorsque la sonnette retentit et qu’Alexandra se jette dans les bras du maître de maison, la réaction de Léa est très attendue. Mais devant les larmes et l’allure de son amie, Léa se recentre sur la nouvelle arrivante.

A bout et après une énième engueulade, la jolie blonde a prit quelques affaires et elle est partie. Ne sachant où aller, elle trouve refuge chez ses amis, ses seuls véritables amis. Douchée, réchauffée et vêtue d’un sublime pyjama « tue l’amour » (oui, Léa reste tout de même jalouse !), elle raconte son quotidien avec Jean-Fab : les mots doucereux, les brimades, les pratiques sexuelles douteuses et les relations extraconjugales. Ces propos ont un double effet sur Léa. Elle se rend compte des qualités de Florent mais surtout, elle rejette sur Jean-Fab toute sa colère de la nuit. Et lorsque celui débarque au pied de l’immeuble, Léa prend les choses en mains. Elle confie Alexandra à Florent et descend « discuter » avec l’ex.
Heureusement, avec le petit jour et de petits arrangements, tout le monde, ou presque, va débuter une nouvelle journée, et parfois une nouvelle vie, sous les meilleurs hospices.

 

L’an dernier, Jim et Lounis Chabane nous avaient surpris avec le titre un peu racoleur de leur nouveau diptyque : L’érection. Avec un titre aussi provocateur, on se demandait ce qu’il y avait à l’intérieur de l’album. Les amateurs du maître Milo Manara en avaient été pour leurs frais tandis que les amoureux de Feydeau s’étaient régalés.

Reprenant les codes du vaudeville, les deux compères avaient crée un décor, installé leurs personnages et lancé l’intrigue. Seule concession à la modernité, c’était d’une petite pilule pyramidale bleue que débutait l’histoire. Le précédent album se clôturait par un coup de théâtre : le retour la superbe copine, objet de jalousie. Il faut bien l’avouer, ce rebondissement avait ouvert beaucoup de possibilités et aiguisé notre libido, non, notre appétit.

La force du précédent opus résidait dans une lecture à double entrée. Sans refaire la théorie du genre, hommes et femmes dévoraient l’ouvrage, se retrouvant dans certains personnages mais avec des ressentis totalement différents. On retrouve cette qualité  dans ce second volume. On plaignait Florent, obnubilé par ses performances, on plaint Léa et Alexandra, contraintes d’avoir recourt au botox pour rester au top ! Et puis, il y a tout ce qu’on ne dit pas et que je tairai également. Je préfère vous encourager à lire l’album.
 


Coté dessin, Lounis Chabane rend une nouvelle fois une copie impeccable. Le trait est toujours aussi fin et délicat. Il tire également profit du huit clos pour jouer avec les angles de vues : statiques sur plusieurs vignettes ou au contraire en les alternant rapidement. C’est enfin un homme qui dessine des femmes, et cela, c’est intéressant ! Certains diront qu’il les embellit. Moi, je dirai qu’il a le talent de les rendre sensuelles et séduisantes. Je rajouterai surtout qu’il a réussit à les rendre identifiable par toutes les femmes, qu’il a réussit à faire en sorte que toutes les femmes se sentent belle !

Vous l’aurez compris, cet album vient clore une histoire d’une nuit, plutôt mouvementée. Si les stéréotypes sont nombreux, l’intrigue est réaliste et intéressante. Si vous y rajouter des somptueux dessins, vous obtenez un très bon moment de lecture.
Amis lecteurs, et lectrices, courez, avant que L’Erection ne disparaisse !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2596

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Fanzine Gran Gaudi 02
Voir la fiche produit
Le Village aérien
Voir la fiche produit
Les Gastéropotes - Tout va trop ...
Voir la fiche produit
les très très bonnes raisons de ne jamais faire du sport
Acheter sur BD Fugue
comment supporter la famille
Acheter sur BD Fugue
NEO-ATOMICUS
HOT SPACE NEO-ATOMICUS
Retourner en haut de page