0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article l'esprit du camp

l'esprit du camp

Scénario et Dessin : Michel Falardeau
Couleur : Cab
Editions : Lounak

À l’adolescence, on est mal dans sa peau, on a envie que d’une chose: s’enfermer et voir personne. Et bien pas de chance pour Elodie, cet été, elle sera monitrice dans un camp de vacances pour chopper « l’Esprit du camp ». Un album agréable, divertissant, teinté d’humour mais parfois inquiétant.

Quoi de mieux pour faire sortir son ado de fille de la léthargie et de la forcer à faire un job d’été? C’est le cas de figure que va rencontrer Elodie, ses parents l’on inscrite de force pour être monitrice de jeunes enfants dans le camp du Lac de l’ours.
 

Après deux jours de retard, Elodie se pointe sur le camp en pleine forêt et fait la connaissance des lieux mais surtout du Directeur, mi déjanté, mi psychopathe qui inquiète dès le départ la jeune ado. Elle retrouve aussi des camarades de son « collège » qui comme elle, ont la casquette de moniteurs. Parmi eux le macho Bernier, l’ado de base Massé, la garce Magalie et Miss perfection Catherine. Après quelques petits réglages au sein du camp, les enfants arrivent  pour passer leurs six semaines de colo.

Une nouvelle fois le sort semble s’acharner sur Elodie, elle hérite d’un groupe de petites rousses, plus intrépides les unes que les autres, avec une mention spéciale pour Isabelle et Christie. Cette fois ci c’est sûr, ses vacances sont fichues!
 

Voilà un sujet bien original que celui de se plonger dans une colonie de vacances mais pas n’importe où, au Québec. Car effectivement, cet album proposé par les Editions Lounak au format comics nous vient de loin et c’est d’autant plus agréable de découvrir une autre culture, une autre manière de faire, un autre vocabulaire. Car effectivement pour ne pas dénaturer cet album, le texte est resté en « version québécoise » avec un lexique en début de chaque chapitre permettant de garder toute sa saveur au texte et de se cultiver.
 

Parlons maintenant du contenu, qui par une écriture fluide met en avant une ado mal dans sa peau pour qui tout est trop injuste mais qui va petit à petit se dérider, se mouler dans l’esprit du camp entrainant des scènes de complicités avec ses nouvelles amies, avec les enfants.

Mais l’esprit du camp, c’est aussi mettre de la bonne ambiance avec, par exemple, l’hymne du camp chanté sur une musique de Black Sabath, faire des blague au coin du feu, supporter l’humour décalé du directeur ou bien des enfants. Bref Michel Falardeau s’en donne a cœur joie pour nous faire rire et passer un bon moment par l’écriture mais également par son dessin très expressif voire caricatural.

 

Voilà, c’est ça l’esprit du camp…. Mais peut-être que nous nous sommes trompés depuis le début car de nombreux indices dans ce tome 1 nous révèlent une présence, une lueur bleue, un esprit… Peut-être l’esprit de la forêt?

Les auteurs ont maintenant mit la barre suspense au maximum, la définition de l’esprit est à découvrir dans le second volet.



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4141

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

mertownville tome 2 - initiation
Acheter sur BD Fugue
Le domaine Grisloire tome 1 - If only everything
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
blary chroniques non essentielles
Retourner en haut de page