0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L'inversion de la courbe des sentiments

L'inversion de la courbe des sentiments

Acheter sur BD Fugue Scénario et Dessin : Jean Philippe Peyraud
Editions : Futuropolis

Loin d’être esseulé sur une île déserte, le Robinson de Jean Philippe Peyraud vit un quotidien qui n’est pas de tout repos, un vrai Vaudeville en BD qui vaut le détour. A Lire pour passer un bon moment.
 
C’est l’été sur Paris, il fait beau et les hormones s’activent. Au petit matin, Robinson se réveille dans le lit de la pulpeuse Amandine. Une nouvelle aventure sans lendemain pour ces deux amants adeptes des rencontres via pechounkeum.com. Mais la vie sentimentale de Robinson n’est pas la seule à connaître la crise, sa vie professionnelle fout le camp également. Son magasin de DVD est au bord de la faillite et son employé (et ami) veut partir pour ouvrir un magasin de cigarettes électroniques. Quant à sa vie familiale, son père vient le saouler avec une énième dispute avec sa mère et son neveu est parti avec une maîtresse plus âgée qui correspondrait à la voisine. Pendant ce temps, Amandine, qui craint une ablation du sein, retrouve une amie de retour du Pérou qui est à la recherche de son père biologique sur Paris. Un certain gérant de vidéoclub. Bref la vie de Robinson est loin d’être solitaire et ennuyeuse.


 
Jean Philippe Peyraud ou l’art de mettre en scène le quotidien. En effet l’auteur a réussi à créer une chronique autour de petits faits quotidiens. Des rencontres sans lendemain, une famille envahissante, les tracas du boulot… Bref, tout le monde va et peut se retrouver dans cet album et s’attacher à un personnage.  Certes Robinson prend le premier rôle mais il y a une multitude d’autres personnages qui interviennent dans cette histoire tous plus touchants les uns que les autres. Et par magie, l’auteur arrive à faire jouer tout son petit monde ensemble, passant du comique à la tragédie, du suspense à la légèreté, pour nous offrir un album qui mérite toute notre attention.



Cela semble simple à réaliser et pourtant, derrière une telle réussite, il ne peut que se cacher beaucoup d’heures de travail, d‘observation et de réflexion pour mettre à bien une telle mise en scène.
Son dessin est à l’image de l’histoire, en apparence simple mais efficace. Seuls quelques coups de traits de crayon arrivent à faire ressortir une émotion, une action.



Un album qui arrive a pic au moment de l’été où le temps semble s’arrêter et permet  de se plonger dans des lectures moins académiques. «L’inversion de la courbe des sentiments» ne peut que vous accompagner en vacances et vous faire passer un très bon moment.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3068

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le suaire T03 dédicace en Couleur
Voir la fiche produit
Le rapport Brazza - Congo 1905
Voir la fiche produit
Dédicace sur un sac de billes ...
Voir la fiche produit
Dédicace sur l'intégrale un sac de ...
Voir la fiche produit
Luc Leroi, plutôt plus tard
Acheter sur BD Fugue
L'histoire de l'ours
Acheter sur BD Fugue
Etunwan : celui qui regarde
Acheter sur BD Fugue
jimm
sobd jimm
Retourner en haut de page