0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article La prière aux étoiles

La prière aux étoiles

Acheter sur BD Fugue
LA PRIERE AUX ETOILES
2ème partie

Scénario : Eric STOFFEL
Storyboard : MARKO
Dessins : Inaki HOLGADO
Couleurs : Sébastien BOUET
Editions : GRAND ANGLE

 
Florence cherche le grand amour, celui qui lui fera toucher les étoiles. Elle semble l’avoir trouvé avec Pierre, à moins que ses cachoteries ne lui jouent des tours. Un film de Pagnol inachevé mais une adaptation BD très réussie, théâtrale et surprenante.
 


A Cassis, Florence et Pierre marchent sur le bord de la falaise, ils parlent d’amour, d’avenir, les deux tourtereaux sont aux anges et pensent que rien ne peut leur arriver. Et pourtant ils ont quelques secrets l’un pour l’autre. Pierre s’absente tous les matins de 7h à 8h et Florence n’arrive pas à savoir ce qu’il cache et pourquoi il veut être seul sur ce créneau. Elle a beau le questionner, Pierre dit que c’est une surprise. Une surprise qui d’ailleurs fait parler jusque sur la place du village et au bar tenu par Evariste. Florence quant à elle, a caché à Pierre son passé, ses rencontres, son métier d’actrice et c’est sur ce dernier point que son frère Frédéric entre en scène pour venir informer Florence qu’elle doit se rendre à Nice pour reprendre un tournage. Ils vont devoir monter un stratagème pour cacher la vérité à Pierre. Au final, beaucoup de secrets, beaucoup de mensonges qui pourraient nuire au bel amour naissant entre Florence et Pierre.
 
https://www.ligneclaire.info/wp-content/uploads/2022/05/La-Priere-aux-Etoiles-2.jpeg

Cette deuxième partie débute à Cassis mais rappelons que Florence est avant tout une jeune actrice qui était sur le point de se marier avec Dominique, un riche industriel lyonnais mais elle s’est enfuie lorsqu’elle a appris que c’est lui qui finance les films dans lesquels elle tient des rôles d’autant que ce dernier voudrait qu’elle mette de côté sa carrière d’actrice. Tous les soirs, elle prie les étoiles et espère faire une rencontre amoureuse qui changera le cours de sa vie. Ses vœux seront exhaussés, elle va s’enfuir avec Pierre qu’elle a rencontré par hasard à la foire du Trône.
Cette œuvre de Pagnol était destinée au cinéma mais la deuxième guerre mondiale en décida autrement, les bobines furent détruites par Pagnol lui-même et le film ne fut jamais achevé. Tout avait déjà mal débuté dès les  premières scènes réalisées en Provence où les conditions de tournage en extérieur ont été difficiles dans un contexte de premiers congés payés où les plages étaient bondées sous une ambiance de guerre. De retour à Paris, Pagnol s’aperçut que le prix de la bobine avait fortement augmenté, faisant du cinéma un luxe. Dans le même temps, les allemands avaient mis la main sur la société Continental et entendaient bien utiliser le cinéma parlant pour la propagande du Führer. Pagnol ne souhaitant pas collaborer et laisser son œuvre aux mains des Allemands, il préféra détruire les bobines de son film à coups de hache.
 
https://www.ligneclaire.info/wp-content/uploads/2022/05/La-Priere-aux-Etoiles-3.jpeg


Heureusement pour nous, la collection Marcel Pagnol chez Grand Angle va nous permettre d’aborder cette œuvre et de retrouver à travers la lecture, le chant des cigales, les jeux de rôles à trois auteurs, le génie de Pagnol. Beaucoup de choses sont à ressortir de cette adaptation en Bande Dessinée, à commencer par le personnage principal Florence et surtout la condition de la femme dans les années 40. A l’image de Fanny ou Manon, Pagnol va faire de Florence une femme forte, indépendante qui sait où son destin doit l’amener même si elle doit y laisser des plumes.
On peut également décerner un prix aux dessinateurs Marko et Holgado pour le travail de découpage et de mise en scène. A la lecture de cette BD, on a le sentiment de lire une pièce de théâtre tellement les scènes sont découpées avec minutie. Les regards, les quiproquos, les postures, les sous-entendus, tout est mis en place de manière théâtrale provoquant ainsi l’effet escompté, j’en veux pour preuve l’arrivée de Frédéric le frère de Florence dans le bar ou bien encore la scène à Nice avec le compositeur pour ne citer qu’eux.
Graphiquement, cet album est très agréable, voire original avec cette alternance de scènes passées et présentes, mélangeant couleur et noir et blanc. Ce volet de Pagnol mérite ainsi le détour et la fin pourrait vous surprendre au moment où vous penserez l’avoir trouvée.
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4364

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

La prière aux étoiles T2 - ...
Voir la fiche produit
La prière aux étoiles - ...
Voir la fiche produit
Jean Moulin - les compagnons de ...
Voir la fiche produit
La prière aux étoiles - ...
Voir la fiche produit
Rétine tome 1 - guérilla dans la ville basse
Acheter sur BD Fugue
Rétine tome 2 - course dans le Salar
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page