0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article LA VAMPIRE DE BARCELONE

LA VAMPIRE DE BARCELONE

Acheter sur BD Fugue
LA VAMPIRE DE BARCELONE

Scénario : Parra - Ledesma
Dessin : Gonzalez
Editions : Editions du Long Bec


 
Horreur n’est pas une nouveauté, Enriqueta Marti sévissait déjà en 1912. Sans rendre hommage, les auteurs espagnols ont retracé le parcours de cette tueuse en série, donnant un récit prenant et que nous ne pouvons que vous conseiller.
 

 
A Barcelone, le 10 février 1912, deux femmes sont en train de discuter sur le trottoir alors que la nuit tombe. Non loin de là, la jeune Teresita regarde la vitrine d’un magasin. Profitant de l’obscurité et de l’inattention de sa mère pour s’éloigner, la jeune fille se fait kidnapper en échange de quelques bonbons. Les jours passent, la Police, les médias sont sans nouvelles de la jeune fille. L’opinion publique est touchée par cette histoire. Le juge d’instruction Fernando De Prat a la pression jusqu’au jour où la jeune fille, crâne rasé, est reconnue derrière la vitrine d’une maison de ville appartenant à Enriqueta Marti. La jeune Teresita est alors libérée en compagnie d’autres enfants. L’enquête commence et l’horreur naît autour de cette femme qui s’est baptisée La vampire de Barcelone.
 

 
Cette histoire n’est malheureusement pas une fiction. Le personnage d’Enriqueta Marti a réellement existé. Tueuse en série, ravisseuse, proxénète, elle a sévi de février à Avril 1912 dans les rues de Barcelone. Les auteurs espagnols Ivan Ledesma, Miguel Angel Parra et Jandro Gonzalez se sont lancés dans l’aventure pour tenter de relater cette histoire qui donne froid dans le dos.
De nombreuses émissions de télévision traitent régulièrement de ces sujets. Enriqueta Marti aurait malheureusement largement sa place. Au niveau de la Bande Dessinée, cette thématique est encore peu exploitée à part quelques histoires sur Landru, Jack L’éventreur et une série dans les années 2000 chez Soleil. Pour le coup, c’est une véritable originalité que proposent les éditions du Long Bec et qu’elles enrichissent en fin d’album par un cahier.
 


L’enquête criminelle est prenante, terrifiante, on a du mal à imaginer que cela s’est réellement passé. La manipulation, la corruption, les gens connus viennent brouiller les cartes, le récit est extrêmement bien ficelé.
Ce récit est illustré dans la pure lignée du crayon de l’école espagnole. C’est clair, aéré, avec une mise en couleur adaptée.
 


On pourrait juste regretter que cette adaptation survole les faits et n’aille pas plus en profondeur sur les déclencheurs qui ont poussé Marti à agir, sur les conséquences de ses actes et sur les personnes impliquées et qui ont bénéficié de cette horrible machinerie.
A lire absolument.




 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4062

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Nottingham
Nottingham grella
Retourner en haut de page