0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le bourreau T01

Le bourreau T01

Scénario : Mathieu Gabella
Dessin : Julien Carette
Couleur : Jean Baptiste Hostache
Editions : Delcourt

 
Aucun coupable ne pourra échapper à la justice de Dieu. Le moindre assassin sera traqué par «Le bourreau» crée par Mathieu Gabella et Julien Carette. Un premier tome très prometteur qui nous entraine dans un Paris moyenâgeux où les justiciers se comportent en super héros.
 
Dans les rues d’un Paris moyenâgeux, lorsque la nuit tombe, les assassins peuvent se mettre à trembler. Il est bientôt minuit et personne ne peut échapper au rituel du Bourreau. Personne ne connaît son visage, personne ne connaît son identité et pourtant il est mandaté par le parlement de Paris. Cet homme peu ordinaire est un sanglant, un sans pitié, il n’agit que sur l’instinct de son don. Ce don si particulier qui lui donne des visions, celui de connaître le nom des assassins uniquement en touchant un objet ayant appartenu à une victime. Il peut ainsi décider de l’heure et de l’endroit où aura lieu la sentence. Il est le serviteur de Dieu.



Mais lors d’une nouvelle mission, ce don va lui faire défaut, et l’homme qu’il vient d’exécuter n’était sûrement pas le bon coupable. Est-il manipulé ou bien doit-il son égarement à cet ennemi qui veut sa peau, celui que l’on appelle « le Bouffon » ?
 
Les premiers albums d’une nouvelle série sont souvent une mise en place de la situation. Cet album n’échappe pas à la règle mais ici, Mathieu Gabella (scénariste de «La Licorne» entre autre) nous entraine rapidement dans le feu de l’action et du suspense nous obligeant à laisser avec plaisir le lecteur découvrir cette intrigue.



Parlons plutôt du contexte original de cet album qui mêle un récit historique aux décors moyenâgeux avec des personnages aux attitudes de super héros (masqués, agiles, surpuissants) et en rendant tout cela quasiment crédible. Mais à la différence des super héros en collants rouges, «Le Bourreau» est un personnage violent, qui tue et sème la peur. Fort à parier à la lecture de cet album que Mathieu Gabella va faire évoluer ce personnage et son entourage pour nous réserver de multiples rebondissements et pourtant il a mit déjà la barre bien haut dans ce premier volet.



L’autre point fort de cet album est d’avoir su créer un esprit d’équipe et une alchimie autour des auteurs et pas des moindres, dont les noms sont pour une fois bien mentionnés dans l’album) Virginie Augustin au storyboard- Jérôme Benoit pour les décors –Jean-Baptiste Hostache aux couleurs – Jean Bastide pour la couverture et bien sûr Julien Carette au dessin dont vous apprécierez sans aucun doute ses scènes de combat et cette ambiance hostile.

Un seul conseil, courrez vite vous procurer cette BD avant que «Le Bourreau» ne vous rattrape au coin d’une rue.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4141

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

3 souhaits tome 3 - la tombe de Salomon
Acheter sur BD Fugue
la licorne tome 3 - les eaux noires de venise
Acheter sur BD Fugue
la licorne tome 2 - ad naturam
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
blary chroniques non essentielles
Retourner en haut de page