0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le carrefour

Le carrefour

Acheter sur BD Fugue Scénario : Arnaud Floc'h
Dessin & Couleurs : Grégory Charlet
Editions : Grand Angle
 
Elias Baumer est à une période de sa vie où il veut comprendre. Résoudre cette affaire d’accident lui permettrait peut-être de redonner un sens à sa vie. Une histoire sensible, émouvante et pleine de réflexion à vivre sous les plumes d’Arnaud Floc’h et Grégory Charlet.
 
Elias Baumer rentre dans la catégorie des hommes passe-partout. Il est enquêteur chez un assureur, séparé de sa femme et ne voit que très rarement sa fille au cimetière, sur la tombe de sa grand-mère. Méticuleux et passionné par son métier, Baumer crée des maquettes pour résoudre ses affaires. Son patron lui confie le dossier d’un accident d’autocar mais contre l’avis de ce dernier, Elias Baumer préfère résoudre l’affaire du Carrefour d’Yvette-sur-Loing.



Nous sommes en mai 1968 et la pénurie d’essence réduit peu à peu l’activité du pays. Le temps semble s’arrêter progressivement. Dans le village d’Yvette sur Loing, le temps s’est également arrêté pour les habitants, non pas à cause des grèves mais du carrefour de l’Étoile rouge où bon nombre de vies se sont figées. Chaque habitant semble lié à ce carrefour. Le gérant de l’hôtel qui dessine en continu des véhicules militaires, la vieille folle à brouette qui ramasse les chats écrasés, les deux garagistes du village, le docteur qui collectionne les dossiers de ses patients, Bubus qui cherche sa main dans les champs, sans oublier le p’tit Paul et son lapin. Mais tous ont un point commun, celui de conserver le carrefour comme un sanctuaire.

Elias Baumer, lui-même ne semble pas étranger à ce carrefour, il est également là pour remonter le temps et comprendre son passé. Sa fille Marianne va le rejoindre au village car elle aussi a des révélations à faire à son père sur ce maudit carrefour.



Tout porte à croire que mai 1968 n’a pas été choisi par hasard par Arnaud Floc’h pour développer son histoire. A l’image de cette période charnière dans le changement social, le temps s’est également arrêté au village d’Yvette sur Loing, et au bout de la rue, il y a ce carrefour où la vie peut s’arrêter à tout moment mais peut également donner à ceux qui l’empreinte une nouvelle voie, une nouvelle direction. Les personnages d’Elias Baumer et sa fille sont dans cette optique, comprendre le passé pour mieux repartir et pourquoi pas entrainer quelques habitants dans leurs sillages.

Au delà de l’enquête mener par Elias sur le terrain ou par des flash-back finement dosés, Arnaud Floc’h nous offre une belle leçon de réflexion sur la vie, sur nos choix et le carrefour d’Yvette Sur Loing, n’est pas seulement un point noir de la sécurité routière, s’est également le carrefour de nos propres décisions.



Il fallait donc associer à ce scénario un dessinateur capable de conserver cette finesse scénaristique sans que le dessin ne prenne le pas. Grégory Charlet répond à cette demande sans soucis, son trait est discret, léger, pas de fioritures, de décors inutiles juste l’essentiel pour faire ressortir les sentiments et l’importance des scènes. Sa mise en couleurs correspond bien à cette époque et à chaque personnage.

« Le carrefour » est une très belle surprise que vous ne regretterez pas si vous aimez le suspense et aller au-delà de votre première lecture.
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3514

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Topaze par Eric Hübsch avec BD
Voir la fiche produit
LA PARTIE DE BOULES
Voir la fiche produit
LE CIGALON dédicace couleur
Voir la fiche produit
Reservé
Mon homme presque parfait
Voir la fiche produit
plutôt mûrir
Acheter sur BD Fugue
les épines du christ tome 1
Acheter sur BD Fugue
le camion des yeux tome 1 - n'gaoundere
Acheter sur BD Fugue
ben hamida
ortiz Galland
Retourner en haut de page