0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le Château des Etoiles T06

Le Château des Etoiles T06

Acheter sur BD Fugue
Le Château des Étoiles T06
L’Exposition Interplanétaire de 1875
  
                                            
Scénario, dessin et couleur : Alex Alice
Assistant décors : Jonathan Chaintrier
Conception graphique : Benjamin Brard
Editions : Rue de Sèvres
 
 
Fin du troisième cycle avec ce sixième album qui est, dans la droite lignée des précédents, tout simplement extraordinaire. Une des meilleures séries de BD contemporaines et un coup de cœur renouvelé à chaque tome.
 


1875, Paris s’apprête à accueillir la première exposition interplanétaire de l’Histoire avec des pavillons notamment dédiées aux découvertes faites sur Vénus ou sur Mars. Le rapprochement inédit de la France et de l’Allemagne se faisant au détriment des peuples extraterrestres colonisés et des planètes exploitées. D’ailleurs, le pavillon allemand, construit avec l’aide de la France, renfermera le clou de l’exposition : la princesse martienne réduite à l’impuissance grâce à un dispositif bloquant sa télépathie. Séraphin, tout juste échappé de prison, décide de libérer la princesse le jour même de l’inauguration et de la ramener sur Mars. Un plan audacieux pour lequel il aura besoin de l’aide de toute la bande : Sophie bien sûr, Hans, l’ex capitaine prussien Schneidig, mademoiselle Daumier, la journaliste et même Loïc, le jeune breton, bien que ce dernier se montre plus que réticent.
 

 
Pas de voyage spatial ou de découverte de planète exotique dans cet album, puisqu’il se passe entièrement à Paris, mais ce n’est pas un défaut tellement l’exposition interplanétaire au cœur de l’histoire est une bonne idée. Elle fait bien sûr référence aux célèbres expositions universelles de la fin du XIXe et du début du XXe siècle où les nations européennes, surtout coloniales, rivalisaient de prouesses architecturales pour démontrer leur puissance et leur rayonnement. Alex Alice reprend ce principe et l’applique à l’espace puisque les découvertes de l’Ether ont permis un nouvel âge de conquête coloniale. Séraphin et son groupe sont là pour nous rappeler toute la cruauté et la bêtise d’une telle entreprise.
 


La série arrive une nouvelle fois à capter tout l’esprit d’aventure et l’optimisme des Voyages Extraordinaires de Jules Verne, mais sans jamais tomber dans la naïveté ou la facilité. Les bonnes intentions des jeunes héros se retrouvent confronter aux dures réalités de la politique. Cela donne au récit un ton doux-amer qui sonne juste.
Si ce tome ne comporte pas de nouvelle découverte planétaire ou de terrible révélation, il n’en est pas mineur pour autant, on savoure l’ambiance de l’exposition interplanétaire et on apprécie les nombreux dialogues qui permettent d’approfondir les relations entre les principaux protagonistes.
 


Il y a peu à dire sur les dessins si ce n’est qu’ils sont toujours aussi réussis, avec une mise en couleur qui non seulement les magnifie mais aussi contribue à l’ambiance générale très « XIXe siècle ».
Un excellent album pour une excellente série, une des rares pour laquelle j’attends chaque tome avec impatience. Vivement la suite.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4141

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le Village aérien - édition Noir ...
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T01
Voir la fiche produit
Les Indes noires
Voir la fiche produit
L'Iliade et l'Odyssée d'après Homère
Acheter sur BD Fugue
le horla (grand format)
Acheter sur BD Fugue
Siegfried tome 3 - le crépuscule des dieux
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
blary chroniques non essentielles
Retourner en haut de page