0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le chien de dieu

Le chien de dieu

Scénario : Jean Dufaux
Dessin et Couleur : Jacques Terpant
Editions : Futuropolis

 
 

Loin de l’autobiographie flatteuse et facile, Jean Dufaux et Jacques Terpant dévoilent le véritable portrait de Louis Ferdinand Céline, partagé entre ses doutes et ses hallucinations. « Le chien de Dieu » un album envoûtant où les auteurs exposent un récit digne de leur sujet. Une très belle réussite!



Du fond de son bureau, un homme raconte sa vie. Cet homme n’est autre que Louis Destouches dit Louis Ferdinand Céline. On est alors en 1960. Céline est vieux, sale et inspire plus la clochardise que son célèbre passé d’auteur controversé. Mais Céline est surtout resté lui-même et vit avec ses démons. Ces démons du passé venant de la guerre, ses différents amours destructeurs, sa jeunesse à Courbevoie en compagnie d’Arletty mais aussi ses heures de gloires avec ses ouvrages tels que « Le voyage ». Tantôt la main sur le cœur, tantôt accusé de collaboration avec les nazis, Céline reste à part dans le monde de la littérature.

 

C’est dans un registre bien différent à ce qu’il est habitué que le lecteur va découvrir la collaboration entre Jacques Terpant et Jean Dufaux. Loin des contextes historiques, les deux hommes vont s’associer autour du sujet Louis Ferdinand Céline. Non pour adapter une œuvre mais pour conter la vie de cet homme. Le lecteur va ainsi découvrir un homme d’exception partager entre son présent et son passé traumatisant et hallucinatoire.

Dans « Le chien de dieu » les auteurs ne se sont pas contentés de raconter la vie de Céline. Du militaire à l’homme de lettre en passant par le médecin qu’il était, Jean Dufaux et Jacques Terpant ont créé une véritable ambiance. Dans un premier temps, autour des mots de Dufaux qui utilise un vocabulaire franc et direct. Le lecteur pourra ressentir exactement le caractère de l’homme. Il y a du Céline dans le texte. Terpant n’est pas en reste. À travers son dessin à base de couleurs sombres, il charme tout simplement le lecteur pour ne pas le lâcher jusqu’à la fin de l’album.

Une belle réussite en soi qui permet d’apprendre beaucoup sur ce pilier de la littérature française. Merci messieurs pour votre investissement à nous livrer ce voyage dans le cœur et la tête de Louis Ferdinand Céline.

 

 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4364

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Trait-Portraits par Jacques Terpant
Voir la fiche produit
fox tome 5 - le club des momies
Acheter sur BD Fugue
niklos koda tome 7 - magie blanche
Acheter sur BD Fugue
Double masque tome 1 - la torpille
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page