0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le dernier dragon HS L'ordre du Drac

Le dernier dragon HS L'ordre du Drac

Acheter sur BD Fugue
Le dernier dragon
Hors-série - L’ordre de Drac
 
Scénario : Jean Pierre Pécau
Dessin : Léo Pilipovic
Couleurs : Jean Paul Fernandez
Éditions : Delcourt
 
Alors qu’un mariage se prépare, une procession traverse la ville de Constance puis un dragon apparaît pour incinérer le corps. C’est le moment pour la future mariée de choisir sa destinée.
Le dernier dragon s’offre un Hors-série qui comblera les lacunes de la série mère mais qui sera également une nouvelle porte d’entrée dans cet univers fantastique.
 

Une procession s'avance vers le lac. Ce mystérieux groupe de femmes drapées de noir entoure le baldaquin de la défunte grande mère des Dracs. Au signal, un dragon surgit à l'horizon et enflamme le corps. C'est la tradition mais cela fait toujours son petit effet sur la population de Constance. D'autant que cette fois, elle se voit augmentée par la présence de la belle-famille venue assister au mariage de Ley Bonham Carter, la fille d'un riche brasseur et aubergiste. C'est également l'occasion pour la future épouse de voir sa tante Draga, une des plus redoutables et redoutées soeur de l'ordre des Dracs. Malheureusement, sous l'effet de l'alcool, les noces se transforment en funérailles et la jeune femme fuit avec sa tante et un client de l'auberge, espérant à son tour intégrer l'ordre et percer ses innombrables secrets. Débute alors un long parcours initiatique qui va mener le trio à Herch, berceau des dragons...

Parmi toutes les séries d'heroic-fantasy, il en est une qui mélange habilement Moyen-Âge, dragon et questions contemporaines de société. Et dans cette série, Le dernier dragon, les auteurs se sont amusés à faire un hors-série, une sorte de spin-off ; un one shot qui se lit aussi bien seul qu’avec le reste des titres. C'est ainsi que le lecteur novice (que je suis) débarque dans une Constance de la fin d'un Moyen-Âge alternative. Descendant vers le lac, une procession de femmes de l'ordre des Dracs impose le recueillement à toute la population. Parmi ces femmes, une des plus redoutables, Draga, joint l'utile à l'agréable puisque elle doit assister aux noces de sa nièce; la pauvre pucelle devant se marier avec un rustre aux bourses aussi pleines que sa tête est vide. Afin de la réconforter, Draga lui narre la légende de Jason et des Argonautes, revisitée par les Dracs et la jeune femme lui confie son rêve de devenir dragonnière. Malheureusement, la nuit ne se déroule pas sans affres et nièce et tante sont contraintes de fuir précipitamment la cité. Pour Ley, la seule solution est désormais de devenir une Drac. Commence alors un récit initiatique au rythme endiablé. Entre échauffourées et accueil gitan, chaque personnage gagne en complexité et tout doucement, une héroïne se dessine. L'intrigue prend forme à partir d'un ou deux quiproquos que l'on ne comprend qu’au dénouement. D'ailleurs, ce dernier apparaît brutal et c'est peut-être le seul reproche que l'on peut formuler. Il faut attendre les 3 dernières pages pour voir poindre l'épilogue et la toute dernière pour s'imaginer le sort des héros. Bien sûr, je n'ai rien contre les fins ouvertes mais celle-là laisse comme un goût d'inachevé voir de bâclé qui ternit la bonne impression de lecture. Cependant, nul doute que cet hors-série puisse se replacer dans l’avancée de la série mère et lui apporte un éclairage non négligeable. En tout cas, il donne envie pour les novices de découvrir l'ensemble des albums. Il est parfaitement secondé en cela par le dessin de Pilipovic. Avec un style aussi efficace que percutant, le dessinateur serbe imagine un Moyen-Âge européen alternatif avec des personnages extrêmement charismatiques. Il est très agréable de feuilleter les pages et de découvrir les multiples paysages traversés par nos héros. À ce cadre paradisiaque, il faut associer la colorisation de Jean-Paul Fernandez. Grâce à des couleurs criardes, une nouvelle vision, plus réaliste, du Moyen-Âge nous est proposée. Le coloriste sait également adoucir ses pinceaux pour rendre les scènes d'intérieur plus intimistes et les forêts bavaroises aussi enchanteresses que dangereuses.

Avec cet hors-série, Le dernier dragon s'ouvre sur un nouveau lectorat. Il est une manière très agréable d'entrer dans cet univers aussi efficace qu’attachant.
 
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4102

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace Le Malvoulant Noir et Blanc ...
Voir la fiche produit
Coffret Nogard
Voir la fiche produit
Dédicace Le Malvoulant Couleur - Paul ...
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
Mairunovich Tome 5
Acheter sur BD Fugue
Invincible tome 16 - Histoires de famille
Acheter sur BD Fugue
star wars - dark times tome 2 - parallèles
Acheter sur BD Fugue
Mazel
ogaki Mazel
Retourner en haut de page