0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le jour où elle a pris son envol

Le jour où elle a pris son envol

Scénario : Beka
Dessins : Marko
Couleurs : Maëla Cosson
Editions : Bamboo
 
Clémentine a changé beaucoup de choses dans sa vie. Elle conserve cependant l’impression de ne pas être totalement heureuse. Elle décide donc de retourner à l’épicerie d’Antoine. Elle y fait la rencontre de Simon qui lui montre l’étendue des possibles et la guide dans un périple à travers le monde. La jeune parisienne va rencontre en rencontre pour finalement découvrir le chemin du bonheur.
Cet album est tout à la fois une suite et une nouvelle histoire. C’est surtout la preuve que la vie est faite de choix et que la meilleure façon de savoir si c'est le bon, c'est d'essayer!
 
Pour Clémentine, tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Elle ne se laisse plus marcher sur les pieds. Dans son travail, elle dirige une petite équipe qui va de succès en succès. Elle partage sa vie avec un mec que tout le monde trouve sympa…  

Malgré tout, elle ne se sent toujours pas pleinement épanouie. Ce constat, elle le dresse sur les bords du canal Saint Martin après avoir signé un juteux contrat. Sur le chemin qui la mène chez elle, elle croise un panneau d’interdiction de stationner et repense à Antoine, l’épicier philosophe qu’elle avait rencontré deux ans auparavant. Sa décision est prise : elle part passer le week-end chez son ami. Et les changements commencent rapidement puisque, à peine rentrée chez elle, elle fiche son petit ami dehors !

Dès son arrivée à l’épicerie, les surprises s’accumulent. Antoine est absent. Il a laissé les clefs de la boutique à Simon en le prévenant de la probable visite de Clémentine. Il lui a aussi laissé une série de consignes. Antoine pense que la jeune parisienne souhaite devenir une magicienne : une personne qui réfléchit à l’ensemble des possibles qu’offre une situation donnée. Seulement voilà, pour devenir une vraie magicienne, il faut que Clémentine en rencontre. La voila donc lancée dans un tour du monde qui pourrait bien transformer sa vie.
 
C’est avec un immense plaisir, et une grande surprise, que l’on retrouve les personnages de Le jour où le bus est reparti sans elle. En effet, on ne s’attendait pas à un tome 2 et les mauvaises suites sont légions ! Rien du tout de cela ici !

Depuis sa rencontre avec Antoine, le sage épicier, Clémentine a totalement changé mais elle n’a toujours pas trouvé ce qu’elle cherchait : le bonheur. Elle décide donc de retourner à l’épicerie demander conseil à Antoine. Absent, elle fait la rencontre de Simon, apiculteur et physicien. Grâce à lui, elle va entrevoir tous les chemins possibles qui s’offrent à elle. Reste à Clémentine à trouver le bon et pour cela Antoine lui a concocté un petit périple à la rencontre de gens et d’anecdotes.

Pour revenir à mes propos précédents, Le jour où elle a pris son envol est à la fois une suite et une toute nouvelle histoire. Le premier opus était marqué par une prise de conscience. Ce second tome marche sur les pas de son prédécesseur : même transformée, Clémentine reste la proie de questions existentielles. Mais si elle se retrouvait  isolée à l’épicerie, elle va cette fois parcourir le monde pour, au final, installer sa vie au rayon bonheur.

C’est la même chose que la première fois, allez vous me dire. Et bien non ! En effet, BeKa, le duo de scénaristes (Caroline Roque et Bertrand Escaich),  réussit le tour de force de reprendre la même idée de départ (au presque) tout en en changeant le déroulée. Après tout, il démontre par là l’immensité des possibles et reste dans le thème des albums.
Philosophique, authentique sans jamais être moralisateur, le récit délivre un message juste, fin. Un message qui fait réfléchir mais surtout qui fait du bien, qui démontre que tout à chacun peut faire ce qu’il veut de sa vie.
Ce joli message est parfaitement mis en valeur grâce au trait tout en rondeur de Marko. Le dessinateur des Godillots sait rendre ses personnages à la fois charismatiques et bienveillants. Il nous propose aussi une belle palette de paysages tous plus beaux les uns que les autres ainsi que des mises en pages pour le moins originales.

Si Le jour où le bus est reparti sans elle constituait une surprise, le trio d’auteurs confirme avec Le jour où elle a pris son envol. Sincèrement, que vous soyez bien dans vos pompes ou que vous vous posez des questions, n’hésitez pas à lire ces deux albums. Ils font du bien, et par les temps qui courent, ce n’est pas si fréquent !
 
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2954

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dinosaur Bop 5 - Notre ...
Voir la fiche produit
Brezza Les deux lunes de Roseloch
Voir la fiche produit
La suite du Negresco
Voir la fiche produit
Album Déracinés Tome 2 dédicacé
Voir la fiche produit
les footmaniacs tome 1 - allez les bleus
Acheter sur BD Fugue
The time before
Acheter sur BD Fugue
De sang froid tome 1
Acheter sur BD Fugue
quidam
Gioux The Babe tome 1
Retourner en haut de page