0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le magicien de Whitechapel Vivre pour l'éternité

Le magicien de Whitechapel Vivre pour l'éternité

Acheter sur BD Fugue Immortel grâce au Démon, Jerrold cherche un nouveau sens à sa vie. Saura-t-il faire les bon choix ?
André Benn confirme tout le bien que je pensais de sa nouvelle série.

 
Devenu éternel après avoir vendu son âme au diable, Jerrold veut être sûr de ne pas s’être fait rouler. Il insulte donc un pauvre type et sa femme (au demeurant très antipathiques) et se retrouve provoquer en duel. Malgré une balle dans le cœur, Jerrold se réveille le lendemain matin face au Malin.
Ce dernier ne prend pas ombrage de son scepticisme et finit même par se prendre d’amitié pour Jerrold. Il va jusqu’à lui proposer d’emprunter le chemin des cimetières pour se promener à travers le monde.
De passage à Paris, le magicien fait la rencontre de Céleste. Elle cherche à lui dérober son portefeuille et Jerrold la trouve plutôt douée. Il est fait donc sa nouvelle partenaire.

 

Fort de son immortalité, il invente des tours toujours plus fous, toujours plus sensationnels. Il reste cependant hanté par sa disparition de Virgill, son ancien mentor. Il décide donc de se rendre chez le conte afin de régler cette vieille histoire.
Invité par la reine Victoria pour une représentation  à l’occasion de son jubilé, le duo se prépare dans l’antre du Malin.


Mais si le tour est à en perdre la tête, sera-t-il du gout de la souveraine ?


On retrouve avec délectation le magicien Jerrold dans la suite de ses pérégrinations en quête de gloire éternelle.
Si le premier  tome était un peu lent pour cause d’exposition ; il n’en est pas de même avec celui-ci. Les péripéties s’enchainent à un rythme effréné   laissant peu de temps au lecteur pour souffler.
L’arrivé d’un personnage féminin équilibre la relation incestueuse entre Jerrold et Rabouin. D’autant que Céleste est un prénom qui lui va comme un gant tant elle est tout simplement magnifique. Car, en effet, coté dessin, André Benn nous ravit, une fois de plus ! !la sensibilité de son coup de crayon n’a d’égale que sa vivacité !
On pourra certes regretter que le scénario soit un peu simpliste (la recherche de la gloire et de la vie éternelle) mais les personnages (y compris le « boulanger ») sont diablement attachants et les dialogues replis de petites phrases et der jeux de mots très incisifs.
Et que dire de la chute : si elle était terrible dans le premier opus, celles de cette suite est tout bonnement d’enfer !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3214

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

gringos tome 3 - viva adelita
Acheter sur BD Fugue
4 as (Les) tome 6 - Le vaisseau fantôme (édition 1966)
Acheter sur BD Fugue
grain de liberté
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page