0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le passeur

Le passeur

Scénario : Yves H
Dessins et couleurs : Hermann
Éditions : Dupuis -  Aire libre
 
Dans un monde post-apocalyptique, un couple est à la recherche d’un monde meilleur. Ce paradis se trouve après le phare, au-delà du bout du monde. Seul le passeur peut les y emmener. Malheureusement, la réalité est beaucoup plus simple et plus sombre. Sam n’a pas l’argent pour payer le passeur qui emporte Samantha. Sam fera tout son possible pour sauver celle qu’il aime. Un récit sombre et poignant signé Yves H et Hermann.
 
Samantha réveille Sam à l’aube. Leur route est encore longue, à travers une immensité désolée. Seuls quelques bâtiments abandonnés constituent les vestiges d’une ancienne civilisation.
Pour la fuir, le couple cherche le «  Paradize » promit par une publicité. Arrivés à destination, Sam prend contact avec le passeur. Des prénoms écrits sur un papier déposé dans une carcasse de voiture, une nuit à l’hôtel, un bus le lendemain et une grosse somme d’argent : les consignes sont simples. Malheureusement, le couple n’a d’argent que pour un seul passage. Sam est donc vertement chassé et le passeur emporte Samantha vers son destin. Sam est dès lors prêt à tout pour retrouver son grand amour. Mais  les flingues seront-ils suffisants pour la sauver de son cauchemar ?
 
Yves H et Hermann sont habitués à produire des récits fortement engagés. Pour mémoire, le grand prix d’Angoulême 2016 est l’auteur d’Old Pa Anderson et de Sarajevo Tango !
Yves H nous propose ici une plongée dans un monde post-apocalyptique, comme si la 3e guerre mondiale avait eu lieue ! Un couple de survivants croit à la promesse d’un monde meilleur, proposé par une publicité. Mais ce monde peut-il encore exister ? La réalité est beaucoup plus simple et énormément plus noire que cela. Il est impossible de ne pas faire le parallèle avec notre actualité : comment ne pas voir les ruines d’Alep dans le décor ? comment ne deviner ces milliers de migrants sous les traits de Sam et Sam ? La vision du scénariste est des plus sombres dans ce récit mêlant thriller et anticipation. Noirceur assumée par le scénariste donc mais également par le dessinateur. A tous ceux qui se demandent encore qui est le grand prix 2016, la réponse la plus rapide est de leur faire lire cet album. Hermann réinvente son style tout en y restant fidèle. Dès la couverture, on reconnaît la touch Hermann mais il y rajoute toute une gamme chromatique exacerbée sombrement flamboyante. C’est simple, cette noirceur est belle et le résultat est encore plus dérangeant. Seule lueur d’espoir et d’humanité, l’amour de ce couple ! Cet amour perceptible qui fait faire à Sam n’importe quoi pour sauver sa dulcinée. Cet amour qu’Hermann sait rendre brutal mieux que quiconque.

Un excellent album donc, dans la lignée des productions Yves H et Hermann. Attention toutefois aux âmes sensibles ! le monde manque d’humanité et c’est parfois dérangeant !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3068

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche Jeu d'Ombre Tome 1
Voir la fiche produit
Brezza Les deux lunes de Roseloch
Voir la fiche produit
Test Couverture Jeu d'Ombre Tome 1
Voir la fiche produit
Reservé
Ex-Libris Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
(Recueil) Spirou (Album du journal) tome 206 - Spirou album du journal ...
Acheter sur BD Fugue
mon pépé est un fantôme tome 2
Acheter sur BD Fugue
ange et diablesses tome 1 - au plus haut des cieux
Acheter sur BD Fugue
sobd
sobd SOBD
Retourner en haut de page