0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les contes mécaniques Silence

Les contes mécaniques Silence

Acheter sur BD Fugue
Les contes mécaniques
Silence
 
Scénario, dessin et couleurs: Loïc Malnati
Éditions: Paquet

 
Alors que le petit robot assiste au feu d'artifice sur la plage avec son papa, un camion fonce dans la foule.
Un façon simple et efficace de raconter un acte inhumain.
Un objet de mémoire autant que d'espoir.
Un magnifique album!

Pour le petit robot, cette sortie familiale est extraordinaire. La main bien blottie dans celle de son papa, il va d'émerveillement en enthousiasme. Il reste bouche bée devant le funambule qui marche sur un fil à plusieurs mètres au-dessus du sol. Il s'effraie de voir le clown faire une mauvaise chute puis soupire de soulagement en constatant que cela faisait partie de son spectacle. Il ignore que, à quelques rues de là, un individu dépose son cœur à terre. Enfin, vient le clou du spectacle: le magnifique feu d'artifice sur la plage. Si tout le monde est émerveillé par le spectacle, un camion fonçant dans la foule vient rapidement mettre un terme à l'enthousiasme. Pour le petit robot, la soirée se termine seul, sur un banc, le cœur brisé...

Il est des événements que les parents ne savent pas comment aborder avec leurs enfants. Dans un souci de protection, certaines choses sont ainsi totalement passées sous silence. En effet, comment évoquer les multiples attentats dont la France fait l'objet sans effrayer outre mesure les enfants. La bande dessinée apparaît alors comme un excellent support afin de dédramatiser. C'est dans cette optique que Loïc Malnati à imaginer ce premier opus des Contes mécaniques. À travers deux histoires, il relate l'attentat meurtrier de Nice, le 14 juillet 2016 et une histoire d'amour infaillible entre êtres chers. Ce sont des robots, et le style très steampunk qui leur est rattaché, qui permettent aux plus jeunes de mettre des mots sur les émotions. L'ensemble est construit avec beaucoup de finesse et de douceur. Point de longues digressions sur les terroristes mais juste une perte d'humanité. Point non plus d'images trop élaborées pour évoquer la mort mais juste une volonté et quelques petits gestes pour se souvenir. La mise en images, quant à elle, est extrêmement originale. Si les robots sont saisissant de réalisme, rappelons au passage que Loïc Malnati est tatoueur, les arrières plans sont ponctuellement constitués de photographie. Parfois en noir et blanc, parfois en couleur, elle renvoie autant aux sentiments du petit robot qu'elle permettent aux adultes de préciser les événements. Enfin, comme tout conte qui se respecte, la morale est bien présente et quelle meilleure proposition que l'amitié entre les peuples.

Ce premier Contes mécaniques est un magnifique objet. En effet, avec sa tranche toilée et ses couleurs vives, l'album attire le regard. Il est cependant bien plus que cela. Il est une véritable thérapie, une véritable explication à destination des plus jeunes sur la dureté de la société actuelle, un objet de résilience et d'espoir. Un album à lire et à relire.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2600

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Artbook Déracinés - Les Origines
Voir la fiche produit
Noirs Lents Demains
Voir la fiche produit
Le Blues de Sluggy
Voir la fiche produit
MaisonDe Retraite MDR
Voir la fiche produit
Ciel en ruine tome 3 - horrido
Acheter sur BD Fugue
l'aviatrice tome 1 - Nora (crayonnés)
Acheter sur BD Fugue
L'épée d'Ardenois tome 1 - Garen (édition crayonnée)
Acheter sur BD Fugue
NEO-ATOMICUS
wambre gallo
Retourner en haut de page