0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les éternels de Ponthierville Tome 1/2

Les éternels de Ponthierville Tome 1/2

Acheter sur BD Fugue
Les éternels de Ponthierville
Tome 1/2
 
Scénario : Christophe Cassiau-Haurie
Dessin et couleurs : Tshitshi
Éditions : Des bulles dans l’océan

 
Un jeune juge, blanc mais sans préjugé, débarque au fin fond du Congo belge. Une immersion à très hauts risques, surtout lorsque le fils héritier de la plus grosse exploitation forestière vient  à être assassiné.
Loin de Tintin au Congo, Christophe Cassiau-Haurie et Tshitshi nous proposent une immersion sans concession dans la colonie belge.
 

Au Congo, l'année 1961 est à marquer d'une pierre blanche : c'est l'année de la première promotion de juristes formés directement dans la colonie. Outre Etienne Tshisekedi, on compte Jules Hoffmann parmi les diplômés. Si tous les deux sont amis, Jules détonne un peu car, même s'il est blanc, il rejette toute forme d'apartheid déguisé qui règne dans la colonie belge. Jules est nommé à Ponthierville, une bourgade créée par Pierre Pontier en même temps que la plus grande exploitation forestière du pays. Le voyage est éprouvant, et surtout long, mais dès son arrivée, l'inspecteur de la ville le rassure : la bourgade est extrêmement tranquille. Le juge néophyte est immédiatement invité à rencontrer tout ce que la ville compte de personnalités, toutes blanches évidemment. L'alcool et le mauvais temps aidant, le juge se voit offrir l'hospitalité pour la nuit. Mais au petit matin, il est réveillé par l'inspecteur : un meurtre vient d'être commis et la victime n'est autre que le fils héritier des Ponthier. Loin des préjugés des deux communautés, le juge est bien décidé à mener son enquête, bien décidé à découvrir la vérité.

Dans l'univers du 9e art, difficile d'évoquer le Congo belge sans que viennent planer les ombres de Tintin et d’Hergé, son créateur. On ne compte plus les accusations en xénophobie et colonialisme qui frappe le reporter du Petit Vingtième. C'est évidemment faire abstraction du contexte de l'époque et c’est alors le dur travail de l'historien qui s'engage. Ce mélange des genres, c'est ce qui guide le travail de Christophe Cassiau-Haurie. Le scénariste nous plonge dans la colonie belge de la fin des années 50. Après un clin d'œil à un futur dignitaire zaïrois, il nous fait suivre les pas d'un jeune diplômé de droit à la découverte du Congo et pas uniquement de Léopoldville, sa capitale. C'est comme cela qu'on découvre le racisme ordinaire, l'inégalité et l'idéologie coloniale. Cela forme un tout, l'ensemble refusant d'être manichéen. Afin d'apporter du dynamisme à ce portrait sociétal, le scénariste y ajoute un meurtre et une enquête. Le fils d'un propriétaire terrien est retrouvé, au petit jour, assassiné à l'entrée du domaine alors qu'il devait se trouver au sein de sa garnison. C'est tout naturellement vers les indigènes que les soupçons se tournent. Mais pas pour le juge Hoffmann qui entend mener à bien son enquête. Sans être ébouriffante, l'intrigue se déroule avec un rythme très agréable. Les passages narratifs et explicatifs, plus lents, permettent au lecteur de comprendre les personnages et le cadre tandis que les interrogatoires et les dialogues accélèrent autant les échanges que le rythme. Le lecteur n'est jamais pris au dépourvu tant par l’intrigue que par les dessins. Avec un style réaliste Tshitshi dresse un portrait efficace de la colonie belge. Même si certains personnages peuvent parfois être confondus, le lecteur s'y retrouve assez facilement. C'est surtout la colorisation directe qui marque. La végétation n’est que plus présente, l'ocre de la Terre devient obsédante. Même la pluie omniprésente renforce l'atmosphère pesante de cette enquête.

Loin de Tintin au Congo, Les éternels de Ponthierville dresse un portrait au scalpel de la vie dans la colonie belge du Congo. Un ouvrage d'utilité historique dont on attend la suite, et la fin, avec impatience.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4315

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Mise en couleur de Fanch Karadec
Voir la fiche produit
Chroniques Américaines T01 et T02
Voir la fiche produit
madame livingstone
Acheter sur BD Fugue
Les fins limiers
Acheter sur BD Fugue
Une histoire noire tome 1 - le joyau du pacifique
Acheter sur BD Fugue
sarah con hache
Bailly holgado
Retourner en haut de page