0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les Liaisons dangereuses

Les Liaisons dangereuses

Les Liaisons dangereuses 

de Chiho Saito

Intégrale

 

Scénario & Dessin : Chiho Saito                                Type : Manga

Inspiré de l’oeuvre de Pierre Choderlos de Laclos     Éditions Française : Soleil               

 

“Aimer, conquérir, puis abandonner”

 

“XVIIIe siècle, Paris. Le très célèbre libertin vicomte de Valmont et son amie Madame de Merteuil se défient d’introduire la jeune et pure Cécile sur la voie des plaisirs de la chair…”

 
La mangaka nous livre avec brio une version assez conforme à l’originale du livre de 1782, de Pierre Choderlos de Laclos, “les Liaisons dangereuses”.

Et le pari était loin d’être aisé. En premier lieu, elle a su éviter de tomber dans l’étalage de nudité ou de sexe facile. Le sujet s’y prête pourtant, mais la mangaka est restée sobre et raffinée ne laissant que deviner ce qui aurait pu vite devenir un hentai. Ce qui est mis en lumière ici, s’est bien l’histoire, les tactiques et les pensées souvent sombres des personnes.

Pour autant, le manga n’en est pas ennuyant. Même chose rare dans ce type d’ouvrage, il y a de nombreuses narrations, là où habituellement l’action et le dialogue sont privilégiés. En cela, elle a su respecter la forme originelle du livre, qui était constitué de correspondances. Alors oui, il y a beaucoup de lecture pour un manga, mais elle reste aisée, bien que parfois, trop respectueuse du langage de l’époque, elle soit un peu énigmatique et nécessite un peu de contexte pour la comprendre.

Enfin, les dessins sont soignés. Les tenues de l’époques sont sublimes, comme les décors. On retrouve parfois quelques expressions propres au manga, notamment lorsqu’il s’agit d’exprimer les sentiments des personnages, mais avec parcimonie, ce qui évite de tomber dans la caricature.

Puis-je vous dévoiler l’histoire ? Oui, car après tout, je ne risque pas de vous “spoiler” la fin sur une histoire qui a plusieurs siècles.
Nous suivons donc la vie de deux libertins, le vicomte de Valmont, coureur de jupon invétéré qui délaisse une femme dès qu’elle a succombé à ses charmes, et Madame de Merteuil, femme du monde qui doit garder le secret sur ses passions dans la haute société de l’époque, mais qui plus que tout aime intriguer en secret.

Leur but actuel, étant de se venger chacun d’une personne différente, en délurant une jeune fille tout juste sortie du couvent.

Ce qui au début, commence par une complicité et même de l’amour entre les deux libertins, va se transformer peu à peu en jalousie puis en haine. Ainsi, Madame de Merteuil parviendra à faire rompre le vicomte avec la seule femme qu’il ait jamais aimé. Elle manipulera même un de ses admirateurs pour qu’il le provoque en duel. Combat à l'épée que le vicomte perdra. Au sommet de sa gloire, elle semble avoir tout gagné, puisque sa vengeance est accompli, elle a dévergondé la jeune innocente, vaincu Valmont et la femme qu’il aimait. Mais elle se voit contrainte à la fuite car elle a perdu tout ce qu’elle avait, sa richesse suite à un procès, sa beauté à cause de la vérole, et sa réputation à cause de l’homme qu’elle aimait. Car oui, elle était amoureuse du vicomte.

Et elle ne le pensait pas capable de perdre. On comprend alors, que celui-ci s’est laissé tuer de désespoir d’avoir perdu celle qu’il aimait.  Même s’il a pris soin avant cela de s’assurer que les intentions et la vrai nature de Madame de Merteuil soit révélé au grand jour

Les autres protagonistes choisiront en toute liberté, l’exil ou le couvent. Ils ont pu ainsi échapper à la société et à ses vices.



Isabel
Chroniqueuse
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3843

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

frasier
tanco Germano
Retourner en haut de page