0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les naufragés du Métropolitain T02

Les naufragés du Métropolitain T02

Acheter sur BD Fugue Scénario : Patrice Ordas
Dessin : Nathalie Berr
Couleurs : Bouet Sébastien
Editions : Grand Angle
 
Une course poursuite humide dans les rues de Paris lors de la crue de 1910 où quand les éléments naturels prennent la vedette sous une plume dynamique et expressive. 
 
1910, La seine est en crue et les malfrats se servent de ces opportunités pour commettre leur méfaits. C’est ainsi que nous retrouvons dans ce tome 02 «Le Fennec» et ses comparses dans les locaux de la joaillerie Verne. Ces derniers sont en train de suriner Mr Morchard, le chef d’atelier, pour dérober les bijoux destinés au tsar, sous les yeux de Valentin son apprenti, qui devient complice malgré lui.
Pendant ce temps, l’inspecteur Delaroche qui surveille « Les apaches de Fenech » depuis un moment se rend à l’atelier en compagnie de Louise, la fille adoptive de Morchard, où ils vont retrouver Monsieur Berneval, le frère de Valentin. Tandis que l’eau monte de plus en plus, une folle course poursuite dans les sous-sol parisiens va débuter pour mettre fin aux agissements de Le Fennec et résoudre cette affaire de bijoux volés.


Pour bien vivre cette aventure, il faudrait mettre en fond musical le générique des Brigades du tigre. En effet  Delaroche deviendra l’un des inspecteurs de cette célèbre branche policière et c’est sur cette mécanique et cette ambiance que va se résoudre cette affaire. Ainsi il n’y a qu’à se laisser guider dans la lecture, les assassins et autres commanditaires sont connus dès le départ, il reste juste à découvrir comment ils vont être interpelés. Rien de bien surprenant si ce n’est un petit rebondissement final mais que l’on sent rapidement arriver.



La grande force de cet album, à la différence du premier tome, réside surtout dans le contexte historique où la crue et les souterrains du métropolitain deviennent de véritables acteurs et jouent un rôle plus que décisif dans la résolution de cette enquête.
Sans oublier bien sûr le dessin de Nathalie Berr, très expressif et dynamique ce qui permet de relever le niveau de ce dytique.
Un album qui tombe à pic (ou plutôt à plouf) compte tenu des inondations que vient de connaître la capital en ce moment.



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3078

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

annonce boutique
espace pub jimm
Retourner en haut de page