0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les Souvivants

Les Souvivants

Acheter sur BD Fugue
Les Souvivants
 
Scénario : Davy Mourier
Dessins et couleurs : Edouard Cour
Éditions : Delcourt

 
Une armée de zombis a envahi la terre. Ils ont pris en chasse Michel Martinez, le PDG un peu beauf de MNA (Michel Martinez Assurance !) qui a trouvé refuge chez un intellectuel homosexuel du nom de Jean Philippe Le Foc. Ils vont devoir s’unir pour survivre, mais est-ce que cela vaut le coup de survivre avec un con ?
Pour leur première collaboration Davy Mourier et Edouard Cour signent une parodie de La Nuit des Morts Vivants absolument hilarante !
 

Michel Martinez est le PDG de MNA, Michel Martinez Assurance. Il est fan de Michael Jackson et de Jean-Claude Van Damme. S'il est tout juste divorcé; son caractère misogynie n’y est certainement pas pour rien. Alors qu'il est en déplacement professionnel, il doit faire le plein de sa Foagu. Seulement, au moment de régler, le pompiste n’émet qu’un râle et finit même par perdre sa mâchoire. À la sortie, deux autres zombis attendent Michel qui, dans la bagarre, perd son futal Giorgio Raphaeli. Pourchassé par une armée de morts-vivants, il trouve refuge dans une maison qui lui semble inhabitée. Il s'agit en fait de la demeure de Jean-Philippe Le Foc et de son chien Sucette. Tout oppose les deux hommes, absolument tout mais ils vont devoir mettre de côté leur antagonisme s'ils veulent survivre. Mais est-ce que cela vaut le coup de survivre avec un con?

Même s'il ne danse pas, les talents de conteur de Davy Mourier ne sont absolument plus à prouver. S’il est évidemment qu’il surfe sur la vague des zombie et The Walking Dead, le scénariste de La petite mort revisite le classique, et pionnier du genre, La Nuit des morts-vivants. C'est ainsi qu'il reprend les grandes lignes du film. On découvre donc Michel Martinez dès les premières pages qui nous renvoient au générique du film avec ses inserts ronds. Si le premier contact est un peu brutal, on finit par éprouver un peu de sympathie pour cet énergumène absolument plein d'orgueil, de préjugés, de bêtises... Surtout, c'est sa rencontre avec Jean-Philippe Le Foc qui va jouer le rôle de catalyseur introspectif. L'hôte est effectivement le strict opposé du commercial. Intellectuel et homosexuel, il n'est cependant pas un meurtrier qui condamnerait son visiteur en lui refusant l’hospitalité. Dès lors, la cohabitation devient rapidement une véritable torture, pour l'un comme pour l'autre. Et puis, quelques ponts vont finir par se tisser entre les deux hommes. Côté dessin, Édouard Cour met son trait vif au service de cette histoire quelque peu déjantée. Avec le talent qu'on lui connaît, le dessinateur d'Héraklès joue sur les codes du huis-clos ; n'hésitant pas à « copier-coller » certaines vignettes sur plusieurs bandes afin de mieux rendre compte de l'oppressante atmosphère. Si ce n'est pas fréquent, c'est réalisé avec beaucoup de justesse et c’est absolument génial ! Sans oublier le choix du noir et blanc qui, une nouvelle fois, nous renvoie au film de George Romero tout en insufflant une élégance folle.

C'est donc une petite pépite de parodie du film d'horreur et de zombie que ce Souvivants. Parodique certes mais également critique de notre société toujours plus individualiste et repliée sur elle-même.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3214

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche l'Or et le Sang tome ...
Voir la fiche produit
Ganesha 5 steampunk
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T01
Voir la fiche produit
requiem pour un esquimau
Voir la fiche produit
star wars x-wing rogue squadron tome 8 - fidèle à l'empire
Acheter sur BD Fugue
vagabond tome 27
Acheter sur BD Fugue
temps morts tome 1 - murmures...
Acheter sur BD Fugue
grain de liberté
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page